Agnès b : un tremplin pour la jeune création

By on 28/02/2016

La France fourmille de jeunes talents, mais la conjoncture actuelle ne leur permet pas toujours de s’exprimer. L’état français préférant taxer plutôt qu’aider la création, les initiatives de lancement de marques restent confidentielles et par conséquent peu rentables. Les commerciaux préférant acheter des griffes à fort pouvoir marketing et publicitaire, le consommateur final n’a pas accès aux collections des jeunes créateurs qui restent des produits de niche dans le meilleur des cas, ou disparaissent pour la plupart.

Heureusement certaines maisons utilisent leur notoriété pour donner un coup de pousse aux nouveaux venus, même s’il s’agit de cas isolés et ponctuels. S’il est une personne à qui l’on doit rendre hommage dans ce domaine, c’est bien à la créatrice Agnès b, partisane acharnée du made in France qui se sert de son nom pour faire rayonner la création française à l’étranger. Depuis 2004, elle offre un tremplin à de jeunes stylistes débutants et prometteurs pour créer de petites collections à leurs noms vendues aux côtés des siennes dans ses boutiques. Son investissement ne se limite pas à l’aide à la distribution. Elle met de plus à leurs services son savoir-faire, ses équipes expérimentées allant de la création à la distribution finale ainsi que son réseau de fabricants.

Quatre jeunes ont déjà bénéficié de cette chance formidable pour débuter leur carrière.

Ljilja, jeune bosnienne de Sarajewo qui a ouvert le bal en 2004, Jane Schmitt spécialisée en accessoires avec une collection de bibis et de couronnes de fleurs et Sanna, styliste finlandaise avec une dizaine de pièces toutes deux en 2011 et enfin en 2014, Adrien Beau avec un vestiaire dandy chic.

Pour ce printemps, c’est le styliste Jérôme Pierre, lui aussi spécialisé en prêt-à-porter masculin, qui a pu profiter de cette aide précieuse et ses collections viennent de prendre place dans toutes les boutiques Agnès b homme du monde.

Corner_Jerome_Pierre_chez_Agnes_b

Jeune, mais non débutant, Jérôme Pierre a déjà fait ses armes pour d’autres marques, mais jusqu’à présent aucune ne lui avait vraiment permis d’exprimer ses réels désirs. Vivant entre Paris et Berlin, attiré par l’ultra-moderne et le minimalisme, il aime concevoir des vêtements comme un architecte pour envelopper le corps, sans pour autant le contraindre, au travers de la fluidité afin d’éviter toute entrave aux mouvements.

jerome_pierre_Pap_Mode_Homme_PE_2016_chez_Agnes_b

Son amour pour l’architecture lui fait même développer une ligne d’accessoires masculine baptisée Steilheit-Paris, qu’il distribue via un e-shop, moyen le plus simple pour attirer le client particulier avec une baisse considérable des coûts intermédiaires.

jerome_pierre_PaP_Homme_PE-2016_Chez_Agnès_b

Sa rencontre en 2014 avec Agnès b est décisive pour le lancement de cette première collection en propre qu’il réalise entièrement en collaboration avec les équipes maison. Il y donne la priorité à un dressing idéal dont la légèreté est le maître mot à travers deux mini lignes complémentaires, composées de pièces city, et d’autres plus décontractées et créatives en toute subtilité complètement représentatives du style actuel.

jerome_pierre_Costume_chez_Agnes_b

jerome_pierre_Blouson_Chez _Agnès_b

La collection Jérôme Pierre est déjà disponible sur le site et dans toutes les boutiques Agnès b homme.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *