Armani Code Colonia

By on 08/03/2017

Pour le célèbre couturier, « Je trouve qu’un homme fait preuve d’élégance lorsqu’il se fait discret dans ses choix vestimentaires et sait porter avec désinvolture des pièces informelles »

Cette discrétion informelle et l’aisance qu’elle lui confère lui offre l’allure et un certain pouvoir de séduction, un chic absolu et irrésistible, où Armani Code Colonia ajoute la juste touche de décontraction. Le contact avec l’autre se fait plus vrai, plus direct, parfois même plus complice comme un parfum discret dont la présence se révèle à fleur de peau.

Armani_Code_Colonia_Eau_de_Toilette_50ml

Armani Code Colonia est à cette image avec une simplicité d’écriture apparente qui ne se limite pas à la fraîcheur d’une Cologne, mais qui rend le parfum lisible, compréhensible et touchant. Un jus tout en discrétion qui fuit l’idée de provocation et offre de belles matières en dégageant immédiatement cette impression de qualité qui ne trompe pas, un parfum facile à porter doté d’une élégance rare. Sensuel, attractif, il provoque l’émotion. Celle d’un regard incarné par l’acteur hollywoodien Chris Pine, d’une rencontre, d’un échange, d’une attirance immédiate. 

Imaginé par le nez créateur parfumeur Antoine Maisondieu de la Maison Givaudan, Armani Code Colonia s’inscrit dans la lignée d’Armani Code et d’Armani Code Profumo.
 « Lorsque j’ai commencé à travailler ce parfum, j’ai tout de suite voulu garder l’esprit fougère si attrayant et viril et y ajouter la fraîcheur et l’élégance en mariant la note à un très bel accord de fleur d’oranger. »

Là est toute l’originalité de ce parfum pour ces messieurs, une fougère Cologne salicylée avec un départ très hespéridé sur un fond sensuel boisé ambré, une combinaison de citrus (bergamote, mandarine et baies de rose) avec au cœur des tonalités aromatiques de sauge sclarée alliées à des notes florales et résonnantes de fleur d’oranger salicylée. Le sillage se terminer sur un fond plus charnel boisé ambré tonka et héliotrope pour l’aspect poudré typique des fougères.

Olivier Garcia-Dagorrette

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *