Automne 2015 : le renouveau des lieux de shopping parisiens

By on 29/10/2015

Fashion-spider vous tient régulièrement au courant de l’ouverture des nouvelles boutiques, que Paris accueille pour toujours plus de shopping et de nouveautés. Mode femme et homme, accessoires, il y en a pour tout le monde et tous les styles et c’est aussi cela qui fait de notre capitale sa renommée internationale en matière de mode.

La rive Gauche, réputée pour son luxe discret, confirme cet adage avec les ouvertures de :

Maison Rabih Kayrouz, installée depuis son ouverture dans ce qui fut soixante ans plus tôt le mythique « Petit Théâtre de Babylone », a souhaité depuis cet été faire vivre à ses clientes une expérience de couture ajustée aux codes d’un prêt-à-porter de luxe et de raffinement.

Maison_Rabih_Kayrouz_boutique_Paris_St-Germain

Pour ce faire, ce cadre unique, niché au fond d’une cour, était l’idéal et dorénavant les adeptes de la marque peuvent se rendre dans cet espace, qui devient bien plus qu’un lieu de shopping mais aussi de détente et de dépaysement.

Maison Rabih Kayrouz : 38, boulevard Raspail (fond de cour) Paris 7. Du Lundi au Samedi, de 11h à 19h.

Vignes, le spécialiste des cuirs exotiques, pour lequel le couturier Christophe Josse vient de signer une collection, a dévoilé durant la semaine de la mode parisienne son nouveau concept de boutique où l’épure est au rendez-vous pour une mise en valeur optimale des sacs et des petits accessoires de maroquinerie.

VIGNES_boutique_St-Germain-Paris_©_ Jean-louis_Coulombel

Vignes : 188 boulevard Saint-Germain, Paris 7

VERSUS Versace vient d’ouvrir le 22ème magasin de la ligne jeune de la Maison qui, depuis sa prise en main en début d’année par le designer Belge Anthony Vaccarello, a vu ses ventes exploser. Par conséquent, il était une évidence pour la maison de luxe d’offrir de réels écrins pour ses créations et pour se faire, l’agence d’architecture londonienne Carmody & Groarke en collaboration avec Donatella Versace ont imaginé un décor sur 120 m2 jouant sur les effets de miroirs accompagnés d’écrans et autres installations en laiton pour un esprit digital propre à la marque et en adéquation avec une clientèle connectée.

Versus_Versace_Saint-Germain-des_prés_Paris

VERSUS Versace : 198, boulevard Saint Germain, Paris 7

La boutique Pleats Please Issey Miyake fait partie des incontournables du boulevard Saint Germain. Elle rouvre aujourd’hui, après plusieurs mois de travaux sur le même concept que la boutique de Tokyo, imaginée comme un écrin immaculé s’articulant sur deux niveaux. Le blanc exclusif permet une mise en avant des tenues sublimées par des jeux de miroirs et de grandes ouvertures permettant l’entrée de la lumière. On y retrouve les collections Pleats Please Issey Miyake et Bao Bao Issey Miyake.

Pleats_Please_Issey_Miyake_boutique_st_germain des prés_Paris

Pleats Please Issey Miyake : 201, boulevard Saint Germain Paris 7

Les Champs-Elysées sont le symbole de la Paris dont l’Avenue est qualifiée comme une des plus belle du monde. C’est pourquoi, la maison Cartier a souhaité revoir l’agencement et la décoration de sa boutique afin de répondre au mieux à sa clientèle et être toujours à la hauteur de ce lieu prestigieux. Pour cela, c’est l’agence 4BI & Associés au travers de Bruno Moinard qui a été choisie et qui signe la décoration des six cent cinquante mètres carrés sur deux niveaux. Malgré les contraintes de l’architecture, il était important d’introduire une notion de modernité tout en conservant celle du luxe indissociable des produits Cartier.

Cartier_Paris-Boutique-Champs Elysées_exterieur_©_Jacques Pépion

L’architecte a donc opté pour une certaine forme de théâtralité en jouant sur le volume, les détails, les effets de textures et de transparence. Les vitrines arrondies, les caissons, le chêne gravé des grands panneaux muraux rappellent le guillochage des montres et réinterprètent les codes de Cartier d’une manière encore plus luxueuse et contemporaine, afin de différencier le lieu des autres boutiques parisiennes.

Cartier_Paris_boutique-Champs-Elysées-Interieur_©_Jacques Pépion

Pour mieux vous accueillir, l’entrée se situe désormais directement sur l’Avenue et le vestibule de 8 mètres de haut, sublimé par deux lustres en cristal réalisés par les ateliers Mathieu, et ses deux balcons cintrés plantent immédiatement le décor. Salons privés alternent avec galeries de portraits, espaces thématiques dédiés à la joaillerie masculine, aux diamants, aux accessoires en cuir et aux parfums. Ce lieu est une invitation au luxe et rend hommage à l’histoire de la maison en mêlant le culte de la beauté et du rêve.

Cartier : 154 avenue des Champs-Elysées, Paris 8

Le 1er arrondissement faisant également partie des hauts lieux du shopping chic parisien, la première boutique de la ganterie Agnelle y a trouvé tout naturellement sa place. Avec ce nouvel espace de 70 m2, cette maison familiale, créée en 1937 à Saint Junien dans la Haute Vienne, peut enfin offrir l’ensemble de ses créations masculines, féminines et pour enfants.

Agnelle_Boutique_Paris-Extérieur

En plus de ses collections de gants, la ligne de sacs développée avec la styliste belge Laurence Stévigny prend tout naturellement sa place. Spécificité des modèles, ils sont réalisés dans un cuir au tannage «  spécial ganterie » apportant souplesse, légèreté et sensualité.

Agnelle_Ganterie_Boutique_Paris

Comme toutes les grandes maisons, un fond d’archives inégalé est mis à la disposition des amateurs d’exception afin de proposer des rééditions sur–mesure, tout comme un service de réparation, sous réserve d’un diagnostic et d’un devis.

Agnelle : 19, rue Duphot, Paris 1er.

Difficile également d’imaginer la première boutique de Vanessa Seward ailleurs que dans ce quartier ! Parfaitement en adéquation avec son style, le concept des lieux imaginé par l’Agence Laurent Deroo Architecte s’articule autour de binômes paradoxaux à la fois minéral et chaleureux, moderne et convivial, modeste et ambitieux. Clins d’œil aux origines argentines de la créatrice, les coussins et les tentures sont tissés à la façon des fajas de gauchos. Les luminaires en laiton brossé et les paravents en acier laqué bleu nuit sont la signature de la marque.

Vanessa-Seward_Boutique_Paris

On y retrouve les pièces incontournables de la femme élégante, casual, chic et jamais ostentatoire, qui ont défilées lors de son premier show parisien. Un lieu à découvrir absolument et cerise sur le gâteau : vous pourrez repartir habillé des pieds à la tête.

Vanessa_Seward_intérieur-boutique_Paris

Vanessa Seward : 10 rue d’Alger, Paris 1er  

La rue Saint-Honoré accueille un nouveau lieu qui a toutes les chance de devenir le nouveau rendez-vous des amoureux de bijoux. Mad Lords, site internet à la base spécialisé dans le bijou masculin multimarques, vient de passer à la vitesse supérieure avec une luxueuse boutique proposant une sélection pointue, dont serge et Caroline Muller, les maîtres des lieux choisissent les pièces. Il n’est plus uniquement réservé aux hommes et donne toutes les chances aux femmes de trouver leur bonheur dans ce nouveau temple de l’accessoire.

MAD_LORDS_Boutique-Paris

Mad Lords : 316 rue Saint-Honoré Paris 1er

La rue du Faubourg Saint-Honoré, quant à elle, élargit son offre avec Fabiana Filippi qui, depuis 25 ans, excelle dans le zéro faute de goût avec des propositions où la qualité est le leitmotiv et dont les basiques en cachemire, soie, mohair ou étoffes d’exception ont déjà fait des émules sur la quasi totalité de l’Europe, des Etats-Unis et de l’Asie. Les 90m2 sur deux niveaux présentent l’intégralité du prêt-à-porter et des accessoires dans un décor sobre à l’image de la griffe italienne.

Fabiana_Filippi_Boutique_St-Honoré_Paris

Fabiana Filippi : 90, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 8

Le Marais est devenu en quelques années « the place to be » pour les jeunes créateurs et les marques de luxe.

La bijouterie White Bird de Stéphanie Roger, qui a su s’imposer dans le quartier des bijoutiers à deux pas de la place Vendôme, vient d’investir avec une seconde boutique basée sur ce même concept afin de conquérir une clientèle avide d’exception, d’exclusivité et où l’artisanat est au premier plan dans le but de mêler l’expertise du passé à la modernité.

Boutique-White_Bird_Marais_Paris

La conception des lieux a été confiée à l’agence « En Bande Organisée x Johana Etournel » afin de travailler sur la globalité du projet dans lequel la lumière a toute son importance pour révéler le travail de joaillerie et le caractère unique et vivant des matières brutes.

White Bird : 7, boulevard des Filles du Calvaire. Paris 3

Les amateurs de sacs disposent d’une nouvelle adresse avec Almare Toscane, qui a transposé au cœur de la rue Charlot un village Toscan de 40m2. Au rendez-vous, des produits réalisés à la main dans le souci du détail alliant cuir et toile de coton épais. Sacs de voyage Giovanni, cabas Alberto, accessoires de voyage, porte-documents ou porte- cravates et petite maroquinerie dans des couleurs inspirées des murs des villes toscanes s’adressant à la fois à l’homme et à la femme pour de véritables inspirations au voyage.

Boutique_Almare_Toscane_Marais_Paris

Almare Toscane : 75, rue Charlot Paris 3

L’hiver pointe son nez et l’envie de cachemire se fait ressentir. Si cette matière s’est considérablement démocratisée depuis quelques années, elle reste cependant chère quand on souhaite de la qualité. C’est pour répondre à cette problématique qualité-prix que Jean-Nicolas Payart & Louis-Erard Bataille ont décidé de créer Hircus en 2014. C’est au terme d’un voyage de près d’un an qu’ils ont trouvé en Mongolie Intérieure la fibre idéale à la hauteur de leurs exigences alliant douceur et qualité irréprochable. Ces critères réunis, alliés à des coupes, des couleurs et une variété de style pour homme et femme, ont rapidement imposé la marque dans le sérail des incontournables des spécialistes du cachemire. Les connaisseurs savent pertinemment qu’ Hircus fait référence à cette chèvre de Mongolie, la capa Hircus, dont le duvet est à l’origine de cette fibre si prisée.

Boutique-Hircus_Paris_Marais

Hircus : 7 rue Commines, Paris 3.

Le BHV/MARAIS, qui a réussi sa transformation en devenant le grand magasin le plus branché de Paris et en offrant à l’homme 3500 m2 au sein de son espace BHV Homme, continue sur sa lancée en proposant un nouveau concept « luxe » à travers cinq boutiques situées entre 9 et le 13 rue des Archives. On y retrouve Moncler, le spécialiste de la doudoune italienne de luxe, qui propose toutes ses lignes y compris sa collection haute gamme Moncler Gamme Bleu et les accessoires.

MONCLER-Boutique_MARAIS

Moncler : 11, rue des Archives Paris 4

La première boutique 100% masculine de la griffe romaine Fendi où, l’intégralité du prêt-à-porter et des collections fourrures, sacs, chaussures et accessoires est à disposition des dandys sur 60m2.

Boutique_Fendi_Paris_rue_des_Archives

Fendi : 9, rue des Archives Paris 4

Gucci, en plus de son prêt-à-porter et ses accessoires, élargit son offre avec son « made-to-mesure », son « made to order » et des produits exclusifs à ce lieu à la décoration Art Déco.

GUCCI RUE DES ARCHIVES© Julio Piatti pour GUCCI

Gucci : 13, rue des Archives Paris 4

Givenchy, dont le directeur artistique Riccardo Tisci, a su imposer à nouveau le nom dans les dressings des beautifull people et des amoureux de la mode, a imaginé un concept unique combinant une architecture Haussmannienne classique parisienne à des matériaux originaux et contemporains pour mieux mettre en valeur l’ensemble des collections masculines.

Givenchy-Boutique-Homme_Marais

Givenchy : 13, rue des Archives Paris 4.

Valentino, le dernier arrivé dans ce nouveau concept a souhaité imposer la nouvelle identité de l’homme imaginé par le duo de créateurs Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Picciolo dans un décor aux lignes pures où l’utilisation du marbre blanc met les vêtements au premier plan.

Valentino_Boutique_Homme_Marais-Paris

Valentino : 11 rue des Archives Paris 4

A ne pas manquer, juste en face de ces nouveaux espaces, le concept-store ARCHIVE 18-20 s’adressant aux esthètes de l’art de vivre en général.

ARCHIVE_18-20 © Elodie Chapuis

Imaginé par Séverine Lahyani, déjà responsable depuis 5 ans de la maison de prêt-à-porter Ly Adams, spécialisée dans le vestiaire masculin haut de gamme utilisant des matières d’exception, ce lieu se veut être plus qu’une boutique. 400m2 illuminés d’une verrière abritent mode homme, galerie d’art, librairie et café pour une invitation à une pause d’exception au cœur de Paris.

ARCHIVE_18-20_Café_© Elodie Chapuis

Pour son inauguration, c’est l’exposition de photographies « Rebel Youth » d’Ellen Von Unwerth qui a créer l’événement lors d’une grande soirée durant la fashion week.

ARCHIVE_18-20_Exp_d’Ellen_Von_Unwerth_© Elodie Chapuis

Exposition « Rebel Youth d’Ellen Von Unwerth en collaboration avec 7PostMagazine du 29 septembre au 19 Octobre 2015.
Archive 18-20 : 18-20, rue des Archives Paris 4.

Bon shopping !

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *