BURMA, 85 ans et pas une ride !

By on 07/07/2013

Paolo Roversi  - 2012 Burma Unique Maison historique de joaillerie fantaisie Burma, pour fêter ses 85 ans, se paye un relooking par l’Atelier du Pont au travers des mains expertes d’Anne-Cécile Comar pour redonner une nouvelle image à sa boutique de la rue de la Paix.

Maison familiale au savoir-faire exceptionnel, Burma séduit dès 1927 les plus grandes stars de l’époque : Joséphine Baker, Mistinguett, Arletty…tout comme les femmes aimant se parer sans se prendre au sérieux. L’origine de son succès est la Burmalite qui,  comme une pierre précieuse, n’est composée que de pièces est uniques et on ne peut la distinguer à l’œil nu d’un diamant véritable.

1991 marque un changement dans l’histoire de la maison avec son rachat par Bruno Zarcate, qui décide de dynamiser la tradition bien établie pour l’adapter aux clientes d’aujourd’hui. Depuis 2007, la communication visuelle est confiée au photographe Paolo Roversi afin de donner une image glamour de la marque.

Pour continuer l’histoire de la maison, Alexandra Zarcate, 4ème génération de la famille, crée à son tour une ligne inspirée des fleurs du mal de Baudelaire, une collection en argent et burmalites blanches.

Collection Burma Les Fleurs du Mal

Chaque génération met sa pierre à l’édifice pour faire perdurer la tradition familiale, tout en gardant un esprit moderne et chic.

Preuve de sa modernité Burma a cette année côtoyé les plus grands joailliers sur le tapis rouge du Festival de Cannes avec comme ambassadrice la plus pointue en matière de style: la princesse et actrice Clotilde Courau.

Clotilde Courau en Burma au Festival de Cannes 2013Pour celles qui aiment les bijoux moins brillants, la collection de Carole Guez pour Burma, les ravira à coup sûr.  Elle aborde la joaillerie en se servant des pierres comme un peintre de sa palette. La richesse sublime de la nature lui permet de mélanger mémoire et anticipation, humeurs et matières, formes et contenus. Cette capacité du mélange lui vient surement de sa formation dans les usines de tissage, d’impression et de teinture où, pendant  dix ans, elle a appris à maîtriser les mélanges des couleurs et des matières.

Collection Carole Guez pour Burma

Métamorphose au programme pour le navire Amiral de la rue de la Paix, avec sa devanture parée de noir et de verre, la boutique Burma joue la transparence. Espace intérieur et extérieur se répondent et s’attirent via une façade inspirée de la galerie de portraits. En vitrine, les bijoux s’exposent sur des présentoirs elliptiques suspendus, comme flottants, dont l’envers devient miroir, inspiré des faces-à- mains.

Boutique Burma rue de la Paix

Écrin à grande échelle, l’intérieur est traité dans un jeu de reflets sous les ondulations moirées d’un vaste lustre en cotte de mailles laissant filtrer un éclairage diffus. Tables aux miroirs amovibles et mobilier ont presque exclusivement été dessinés par l’agence de l’Atelier du Pont, du sur-mesure avec le souci du détail pour un lieu paré de nouveaux atours.

Burma Intérieur boutique rue de la Paix

L’ambiance est feutrée, les assises confortables pour un shopping en toute quiétude avec un choix de bijoux permettant de satisfaire les goûts de toutes les femmes.

 boutique Burma Paix  - photo Philippe Garcia

Boutique Burma : 16, rue de la Paix Paris 2

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *