Calendrier off suite et fin de la semaine de la Haute Couture Printemps-Eté 2014

By on 07/02/2014

De jeunes talents  ont percé dans cette catégorie off avant d’être admis dans l’officiel à l’image de Serkan Cura.

La jeune antillaise, Clarisse Hieraix, présente maintenant depuis plusieurs saisons sa vision de la mode qui, au fil des saisons prend de plus en plus en maturité avec un style épuré, graphique, couture et moderne. Les volumes façonnent le corps de la femme sans l’alourdir. Je dirais même au contraire la sublime.

Clarisse Hieraix Couture SS14

Nouvelle venue dans le monde des défilés, mais loin d’être inconnue du monde de la couture, Ana Quasoar a décidé de recevoir à domicile ses clientes et la presse pour son premier défilé intimiste. 70 personnes s’étaient donné rendez-vous au 7, rue de la banque pour découvrir ses nouvelles créations. Ici le noir ne domine pas, la couleur est reine ! Impossible pour la spécialiste des mariées parisiennes  de ne pas donner un petit aperçu de ses nouvelles créations qui, à coup sûr seront bientôt commandées pour les mariages printaniers.

Ana Quasoar Couture SS14

Autres premiers défilés, mais cette-ci pour deux nouvelles maisons française :

LOH, créée par Laurent & Orélie Hallé qui, après 7 ans passés au service de la Maison Pierre Cardin ont souhaité faire partager leur passion commune pour la couture.

Maison LOH Couture SS14

-Bijou Phelouzat qui se cache sous le label Zuhaitzsignifiant arbre en basque en rappel à ses origines. Jeune autodidacte de 26 ans, elle donne sa vision du luxe pour des femmes jeunes qui aiment la mode et un agenda très garni en réceptions.

Zuhaitz Couture SS14

Le jeune Indonésien Didit Hadiprasetyo s’adresse aujourd’hui à une fille moderne, très féminine, qui puise ses origines dans les  fifties avec un look sexy par des coupes qui savent mettre le corps en valeur. Au premier abord, on pourrait penser à un prêt-à-porter de luxe,  mais les riches tissus en Prince-de-Galles, en pied-de-poule, en Songket ( brocart traditionnel indonésien tissé à la main), en agneau plongé ainsi que les broderies de grappes de raisin et de feuilles de vignes, délicatement réalisées par la maison Lesage, sont bien là pour justifier la présence du jeune couturier.

DIDIT Couture SS14

Direction la Syrie avec le créateur Rami Al Ali qui présente comme à son habitude, une collection très couture pour des soirées de gala toutefois sans réelle originalité.

Rami Al Ali Couture SS14

Changement de cap, et direction l’Argentine avec Oscar Carvallo pour son « voyage cinétique II » où  le goût de l’imprimé est obligatoire pour apprécier cette collection. Fruit d’une collaboration avec l’artiste peinte Carlos Cruz-Diez, Oscar Carvallo a imaginé 35 silhouettes dont les imprimés, les formes, les textures et les détails ont été pensés à partir de six œuvres créées spécialement par l’artiste peintre, transformant le corps de la femme en œuvre d’art.

Oscar Carvallo Couture SS14

La Russie n’est pas en reste dans le domaine de la mode et a été représentée par trois maisons. Ulyana Sergeenko, dont la réputation a déjà dépassé les frontières du pays, imagine la nouvelle Scarlett O’hara de l’Est en utilisant ses pyjamas, ses rideaux, ses toiles à matelas pour inventer sa nouvelle garde-robe. Un ensemble plutôt lourd, mais qui prend toute sa superbe dans les tenues sexy.

Ulyana Sergeenko Couture SS14 Photos Olesya Okuneva

Yanina, la reine du classique,  ne cesse de réinterpréter l’allure de la jolie Madame où même les transparences n’arrivent pas à moderniser l’ensemble.

Yanina Couture SS14

Nouvelle venue depuis deux saisons, Svetlana Kushnerova a souhaité faire fort pour sa seconde présentation parisienne avec un défilé dans les tonalités beige et l’utilisation de jolies matières ainsi qu’un travail de broderie en toute discrétion. A mi-chemin entre prêt-à-porter de luxe et pièces couture, les créations de la jeune kazakh, qui font déjà partie de la garde-robe des élégantes en Russie et en Allemagne, devraient se faire rapidement une place dans le paysage français.

Svetlana Kushnerova Couture SS14 ©Khatim Fefi

Une fashion week réussie ne peut exister sans présentation hors du commun. Defined Moment a comme toujours réussi sa mission en véritable ovni de la mode, avec des vêtements pas forcement faits pour être portés, mais assimilés à des œuvres d’art pour une collection très justement baptisée : « Woman’s inner Space ». Defined Moment  Couture SS14

Un nouveau courant mode venu du Nord, beaucoup plus dépouillé, se fait remarquer depuis quelques saisons. C’est au travers de la Néerlandaise, Ilja Visser, que ce style s’est illustré cette semaine. Après des études à l’école des Arts d’Arnhem aux Pays-Bas et de design de mode, qui l’amènent à travailler à New-York aux côtés de Donna Karan et Maria Cornejo, elle acquiert des compétences en couture, la poussant à s’installer en Italie pour approfondir ses connaissances en mode, textile et design. 2005 voit la naissance de sa marque éponyme ILJA dans le respect de l’artisanat et du savoir-faire couture tout en apportant l’innovation contemporaine à ses créations. Devant cet engouement, elle décide de créer sa société, Visser Groupe Ilja, à Amsterdam en 2009 afin de regrouper sous le même toit sa ligne de prêt-à-porter Ready To Fish et une ligne exclusivement consacrée à la couture pour une clientèle privée. Ilja a été la première créatrice Hollandaise à recevoir le prix de mode Cultuur Stipendium du Prins Bernhard Cultuurfonds ( Fondation culturelle Prince Bernhard) pour son talent et son innovation.

ILJA Couture SS14

Pour les amoureuses de la couture, il ne vous reste plus qu’à prendre rendez-vous dans la ou les maisons qui vous ont séduites par leur collection et passer commande pour être la plus belle cet été.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *