Chaumet crée Lumières d’eau pour la Biennale Paris

By on 29/08/2014

La Biennale des Antiquaires est toujours l’occasion pour les joailliers de présenter des pièces d’exception créées  spécialement pour cet événement.

La Maison Chaumet s’est intéressée à un sujet d’actualité qui concerne le futur or de notre planète : l’eau !

Murmures des sources, ricochets de l’enfance, ciels d’averses, lacs ensoleillés, la nouvelle collection Chaumet Haute Joaillerie célèbre l’eau sous toutes ses facettes.

Un hommage absolu à la materia prima des Néreïdes, symbole de vie et de renaissance, porté par l’infini des réfractions lumineuses.

Fluide, givrée, torrentielle, l’eau se révèle dans la plénitude d’une caresse d’écume, rivière de diamants, efflorescences marines, trésors surgis d’un palais d’or au fond de la mer. Sous les astres de feu, l’eau se métamorphose en flammes sertie de saphirs jaunes, les aigues-marines, pareilles à des galets célestes forment une ondée d’azur sur la peau. Tout n’est que lumières, lignes et mouvements, sautoir fontaine, gaze de gemmes en manchette, pluie d’émeraudes, flot scintillant de tourmalines, abysses de lapis-lazuli, entrelacs de saphirs où miroite un diamant jonquille, telle une étoile frémissant sur l’onde pure.

Collection Lumières d'eau Chaumet Parure 1Parure 1: Sautoir, bague et boucles d’oreilles en dégradés de saphirs bleus et jaunes pour un effet de lune se reflétant dans l’eau.

Entre rubans de brume et angles vifs, volutes et construction, dégradés subtils de bleus et de verts, la collection « Lumières d’eau » allie la douceur autant que la force, à l’image de ces bagues au cabochon de cristal de roche : îles précieuses dont la construction évoque les vagues triangulaires se brisant sur le rivage.

Collection Lumières d'eau Chaumet Parure 4Parure 4: sautoir au Pompon de lapis-lazuli et spinelles noires en dégradés, bague ornée d’une tanzanite et de Lapis-lazuli sculptés illustrants les profondeurs océaniques.

C’est une plongée au fond des océans, une exploration polaire vers les icebergs, de la mer glaciale arctique à l’éclat turquoise des atolls du Pacifique.

Collection Lumières d'eau Chaumet Parure 5Parure 5: Beauté de Givre les opales blanchet se métamorphosent dans la rondeur d’une aurore boréale? les gouttelettes d’eau se cristalisent en une nuée de diamants et de dégradés de saphirs mauves.

Cinquante-trois pièces d’exception composent cette odyssée de l’imaginaire.

Là, sous un ciel d’éther, les icebergs deviennent des astres d’opale. Ici, la technique de « fil couteau » donne aux diamants l’apparence des roseaux frissonnants de l’aube.

L’histoire se reflète à l’infini, sublimée par le flot ininterrompu de la création et par la maîtrise des ateliers, des montres à secrets au diadème stalactite de Chaumet (1904) réinterprété, avec légèreté, aérien. Cette collection « Lumières d’eau » est un tourbillon de grâce et d’éternité en douze tableaux, le chiffre miroir de la Maison fondée en 1780 et installée au 12, place Vendôme, à Paris.

Biennale des Antiquaires de Paris : Grand Palais du 11 au 21 Septembre 2014

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *