Depuis 130 ans, le Papier d’Arménie embaume les intérieurs

By on 04/11/2015

L’histoire de Papier d’Arménie débute au XIXe siècle. Pour son 130e anniversaire en 2015, la marque mythique 100% française reçoit le label des Entreprises Familiales Centenaires. Lors d’un voyage en Arménie, Auguste Ponsot, chimiste, découvre les vertus désinfectantes et odorantes du benjoin, une résine venue de Malaisie, utilisée pour assainir et parfumer les habitats. Séduit par cette pratique traditionnelle et écologique, il importe ce produit en France. Avec le pharmacien Henri Rivier, ils liquifient le benjoin dans l’alcool et découvrent un procédé de trempage permettant à un papier spécial imprégné de cette solution de se consumer sans flamme. C’est ainsi que sont nés les petits carnets de Papier d’Arménie.

Des stocks de Papier d'Arménie

Des stocks de Papier d’Arménie

Pour purifier les maisons insalubres

Malgré son nom qui évoque l’Orient, l’histoire de la marque est française. Née en banlieue parisienne à Montrouge en 1885, elle a été créée par Auguste Ponsot, qui a découvert lors d’un voyage en Arménie les vertus du Benjoin. Cette résine était notamment utilisée par les Ottomans pour purifier les maisons insalubres ou infectées par le choléra. De retour en France, il s’associe au pharmacien Henri Rivier et ensemble ils élaborent le processus qui consiste à liquéfier la résine. L’alchimie réalisée par Henri Rivier va se révéler lucrative : le Papier d’Arménie est couronné de succès pendant l’exposition d’hygiène de 1888 et de 1889. Il est produit à Montrouge, près de Paris, depuis 1885 et médaillé lors de multiples salons internationaux. Rapidement, la marque connait un succès international, à tel point qu’elle sera médiatisée lors de l’Exposition universelle de 1900.

Usine produisant le papier d'Arménie

Usine produisant le papier d’Arménie

Sa formule reste inchangée depuis sa création

L’histoire du Papier d’Arménie est restée depuis une tradition de famille. Produits phares, le carnet de bandelettes à brûler ainsi que les nouvelles collections et bougies parfument les intérieurs depuis plus d’un siècle. Si son nom et son parfum évoquent de lointaines contrées, le Papier d’Arménie n’en reste pas moins un produit Made in France. Sa recette n’a cessé de se transmettre. C’est au terme d’un parcours de 6 mois que les feuilles de buvard, ayant reçu le traitement et le savoir-faire de Papier d’Arménie, qu’elles seront perforées, découpées, assemblées et mises sous carnets. La gamme a évolué et les carnets se déclinent désormais en bougies.

Boite1900

Une histoire 100% familiale

C’est aujourd’hui Mireille Schwartr, arrière petite-fille du cofondateur Henri Vivier,, qui a pris le relais afin de faire perdurer ce savoir-faire authentique. L’affaire reste familiale y compris parmi le personnel. Une employée représente la troisième génération fidèle à l’entreprise (sa grand-mère occupait déjà cet atelier de briques de Montrouge où a toujours été fabriqué le Papier d’Arménie).

Bougie Papier d'Arménie

Bougie Papier d’Arménie

Une entreprise 100% Centenaire

Aujourd’hui, l’ancienneté est un argument porteur de valeurs positives. Il y a 3.500 marques centenaires en France mais les Entreprises Familiales Centenaires ne sont plus que 1.450. Une étude menée en 2012 montre que, quel que soit leur secteur d’activité, ces entreprises partagent les mêmes valeurs : respect du client, transmission de savoir-faire, recherche de qualité ainsi que passion de leur métier… Le label Entreprises Familiales Centenaires n’est décerné qu’aux entreprises transmises depuis plus de 100 ans dans la même famille.

About Corinne

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.