Dans les fermes Natura Siberica en Sibérie, les plantes sont chouchoutées

By on 18/07/2017

Créée en 2007, cette marque de cosmétiques naturels est formulée à partir de plantes, herbes et baies sauvages de Sibérie. Natura Siberica s’approvisionne en extraits de première qualité, a recourt aux tribus locales de Sibérie pour les cueillettes manuelles, respecte les cycles naturels de croissance des plantes, les périodes optimales de récolte et les temps de jachère pour la terre.

Un champs de têtes de dragon dans les fermes Natura Sibérica

Un champs de têtes de dragon dans les fermes Natura Sibérica @ Natura Siberica.

Natura Siberica offre une expertise soin complète pour le visage, le corps et les cheveux pour toute la famille. Ces soins puisent au cœur des propriétés des plantes, baies et herbes de Sibérie qui, pour résister à l’un des environnements les plus extrêmes de la planète, synthétisent des actifs protecteurs, régénérants et antioxydants.

Depuis 2014, quatre fermes ont été mises en route, toutes situées dans des régions préservées de toute activité humaine : en Khakassie au bord du Iénisseï, au Kamtchatka au bord de l’océan Pacifique, sur la presqu’île de Sakhaline et à Kounachir sur l’archipel des Iles Kouriles. La récolte se fait selon les techniques de jadis : les hommes et les femmes coupent les herbes médicinales à l’aide d’une serpe car la mécanisation est interdite dans les fermes biologiques. Natura Siberica emploie les populations autochtones afin de perpétuer la tradition mais aussi pour préserver leur savoir ancestral.

Cueillette dans les fermes de Natura Siberica

Cueillette dans les fermes de Natura Siberica @ Natura Siberica.

Autre règle : la matière première doit être séchée ou traitée le plus rapidement possible car les végétaux qui restent dans les paniers plus de trois ou quatre heures s’écrasent et perdent de leur fraîcheur. Après la récolte, les processus de transpiration et de dégagement de chaleur s’intensifient. Les vitamines et substances biologiques actives disparaissent et privent la plante de ses propriétés bénéfiques. Après la récolte, les plantes sont disposées dans des abris aérés afin de les protéger des rayons du soleil et préserver au maximum leurs propriétés.

Travail des plantes dans les fermes Natura Sibérica

Travail des plantes dans les fermes Natura Sibérica @ Natura Siberica.

Les fermes respectent les principes de l’agriculture biologique

Les méthodes de cueillette sont les mêmes que celles pratiquées par les ancêtres des tribus de Sibérie et les récoltes sont calées sur les calendriers des guérisseurs et herboristes de ces tribus. Le professeur Tsitsiline, auteur d’ouvrages sur les plantes médicinales, a mis au point un plan de rotation pluriannuel des cultures spécifique à chaque ferme Natura Siberica. Les sols de ces fermes n’ont jamais servi à l’horticulture et sont exempts de pollution à d’éventuels agents chimiques. En conformité avec les normes biologiques internationales, l’engrais est naturel et le sol local n’est fertilisé qu’avec du fumier de vaches que l’on fait paître dans des prés écologiquement propres. Les semences proviennent d’instituts spécialisés et sont choisies en priorité les graines naturelles qui n’ont pas été altérées par une sélection artificielle.

De l'orpin rose dans les fermes Natura Sibérica

De l’orpin rose dans les fermes Natura Sibérica @ Natura Siberica.

L’importance de la cueillette sauvage

La majeure partie des plantes, baies et herbes proviennent des fermes biologiques. Le reste est cueilli en milieu naturel, aux abords des fermes. Cette méthode de cueillette en pleine nature est pratiquée selon les mêmes rites que les ancêtres des tribus locales depuis des millénaires. À l’inverse de la production industrielle, le wild harvesting consiste à cueillir des plantes qui ont poussé seules, dans leur environnement naturel, sans aucune intervention extérieure et qui ne contiennent donc aucune trace de substances nocives. Seules les plantes les plus adaptées, robustes et riches en actifs passent l’étape de la sélection naturelle.

Séchage des plantes dans les fermes Natura Sibérica

Séchage des plantes dans les fermes Natura Sibérica @ Natura Siberica.

Le wild harvesting répond à de strictes exigences. La récolte doit avoir lieu quand la plante a accumulé son maximum de nutriments et de substances actives. Si la récolte a lieu prématurément ou trop tard, les actifs végétaux n’auront aucun effet thérapeutique. Les guérisseurs et herboristes, qui ont de tous temps soigné les peuples de Sibérie, établissaient un calendrier de collecte des plantes médicinales. Il est essentiel de respecter une alternance dans la récolte des plantes sauvages et de ne pas cueillir toujours aux mêmes endroits chaque année. Sur une même parcelle, il est recommandé de ne cueillir les herbes et les feuilles qu’une fois par an, les racines une fois tous les deux ou trois ans, et certaines plantes tous les cinq ou six ans au moins pour laisser le temps à la nature de se régénérer. Les récoltes se font intelligemment pour que les prochaines générations puissent en bénéficier elles aussi. Les bourgeons sont prélevés uniquement sur des arbres abattus et l’écorce sur ceux abîmés. Les plantes pluriannuelles doivent être coupées attentivement et lors de la cueillette des fleurs, il faut faire attention à en laisser une partie intacte pour qu’elles puissent donner des semences.

Séchage des plantes dans les fermes de Natura Siberica

Séchage des plantes dans les fermes de Natura Siberica @ Natura Siberica

 

About Corinne

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.