Haute Couture Printemps-Eté 2013

By on 04/02/2013

La semaine dernière Paris a de nouveau affirmé sa suprématie en matière de mode à l’occasion de la semaine de la Haute Couture.

 Atelier Versace a ouvert le bal avec sa collection présentée le Dimanche 27 Janvier à 21H. La maison a démontré une fois de plus que la haute couture s’adresse plutôt  à une femme jeune, moderne et  dynamique, qui aime s’habiller et se démarquer des autres par un style actuel mélangeant tailleurs ultra slim, robes moulantes coupées aux genoux, ensembles en cuir version « biker » de luxe aux broderies oversizes. Pour le soir, l’esprit Donatella est bien présent avec des fourreaux seconde peau et des robes en cotte de mailles et chiffon brillant, où se mêlent dans une dualité force et légèreté dans des couleurs noir, fuchsia et jaune fluo.

Atelier Versace Haute Couture SS 2013

Christophe Josse, beaucoup plus sage, continue sa recherche sur une nouvelle couture plus épurée. La femme Josse devient ainsi de plus en plus jeune. Elle désacralise la couture en la portant avec des sandales bijoux en nacre coulée dans du verre soufflé. Le blanc, le noir sont le leitmotive de la collection. Seules deux robes de soie aux couleurs pastel rose et vert rompent cet équilibre.

Christophe Josse Haute Couture SS 2013

Maurizio Galante est un artiste avant tout et son vestiaire Printemps-été 2013 le prouve. Plus mesuré qu’à l’accoutumée, avec une  vraie proposition de garde-robe, il n’en oublie pas ses principes en transformant chaque tenue en prouesses techniques soigneusement étudiées et composées. Ici le savoir-faire artisanal est mélangé aux technologies industrielles. Son style est destiné aux  femmes férues d’art, pour lesquelles la mode est intemporelle et qui cherchent à se démarquer non pas par le show off, mais par une démarche intérieure.

Maurizio Galante Haute Couture SS 2013

Iris Van Herpen

L’ovni de la Haute Couture prouve de saison en saison qu’elle a tout à fait sa place durant cette semaine Parisienne. Invitée à défiler aux cotés des grandes maisons, Iris Van Herpen n’a pas encore obtenu le label, mais cela ne saurait tarder. Tout en restant dans son monde, elle propose cette année des tenues plus accessibles, sans pour autant délaisser son style futuriste. Elle rappelle par sa démarche artistique et l’utilisation des technologies actuelles le style du grand Paco Rabanne.

Iris Van Herpen SS 2013

Christian Dior nous a offert un moment de rêve dans les jardins des tuileries où, durant trente minutes, les frimas hivernaux se sont tu pour une ballade dans un décor de jardin printanier. La seconde collection Haute Couture de Ralf Simons prend tout son élan avec ses nouveaux codes, où l’exubérance n’a plus droit à la parole. La femme Christian Dior garde les codes originaux, mais dans des lignes beaucoup plus pures. La géométrie devient son meilleur allié pour souligner le corps. Les broderies, tout en discrétion, prennent leur envol au cours du défilé pour finir en véritables bouquets sur les robes ballons qui clôturent le show. Au travers de cette collection, le créateur a voulu montrer le passage des saisons.

Christian Dior Haute Couture SS 2013

Alexis Mabille qui fête, par ce défilé, son intronisation en haute couture, s’est inspiré des marquises pour habiller ses clientes de plus en plus nombreuses. Délicatesse, couleurs poudrées, tous les codes de la couture sont présents avec l’utilisation de tissus précieux et de broderies. Il mélange modernité et passé avec des ensembles pantalons ultra slim et petits top en organza plissé,  des robes courtes en dentelle sexy  et des robes de bal ultra sur-dimensionnées  clin d’œil à l’époque où les femmes se déplaçaient en calèche. Heureusement, il donne la part belle aux fourreaux, plus adaptés à notre vie moderne.

Alexis Mabille Haute Couture SS 2013

 

Chez Stéphane Rolland, le célèbre top model Carmen Dell’Orefice, 82 ans, a été très remarqué  en portant avec son élégance légendaire la tenue de mariée. Fidèle à lui-même, le grand couturier a conçu chaque pièce comme une sculpture dans un champ chromatique blanc, où le noir apparaît telle une ponctuation. L’introduction de nouvelles expériences n’est pas passée inaperçue, avec  le verre coulé sous forme de pétales blancs sur le  buste et la taille, ou brisé et translucide en monticules d’émeraudes sur les hanches.

Stephane Rolland Haute Couture SS 2013

Atelier Gustavolins

Loin de la Haute Couture traditionnelle, la mode de Gustavo Lins est très jour. Travaillée comme une véritable couture à porter, elle est destinée aux business women qui souhaitent se différencier par une mode recherchée où le choix des matières et des coupes est issu de la réflexion de l’ancien architecte qu’a été le couturier. On notera, cependant,  une autre direction sur les tenues du soir brodées ou dans des tissus aux imprimés exclusifs. Elle annonce peut être une nouvelle  envie du créateur de fouler les tapis rouges du monde entier.

Atelier Gustavolins Haute Couture SS 2013

Armani Privé

C’est devant un parterre de stars que le couturier Giorgio Armani a proposé une invitation au voyage au travers de sa collection. Ici, pas de folklore, mais des inspirations orientales tout en subtilité. Le sceptre devient accessoire récurrent et se place çà et là comme un bijou  ou comme un indispensable pour fermer une veste. Un chapeau typique de la Méditerranée finit d’habiller les tenues comme pour rappeler le côté oriental, sans pour autant dénaturer le style maison, où l’ADN du maître transparaît sur chaque modèle. Pièce maîtresse : le pantalon, qui est devenu le must have de la haute couture.

Armani Privé Haute Couture SS 2013

Pour les fans de la maison, Giorgio Armani a profité de cette journée pour inaugurer son nouveau flagship Parisien Avenue Montaigne.

Alexandre Vauthier, digne héritier de Thierry Mugler, aime la femme sexy et le prouve une fois de plus avec des silhouettes aux apparences simples, mais dont les techniques coutures sont bien présentes.  Noir sera l’été 2013 pour la cliente Vauthier. Active et bien dans son époque, elle passe du bureau à un cocktail et finit dans un club privé. Le vestiaire proposé par la maison est tout à fait adapté à son rythme.

Alexandre Vauthier SS 2013

La Troisième journée des collections a débuté dans la cohue générale pour assister à la présentation tant prisée de la Maison On Aura Tout Vu by Yassen Samouilov et Livia Stoianova, l’ensemble de la presse attendant toujours avec impatience la nouvelle inspiration de la saison. Comme toujours, personne n’a été déçu ! Attirés et surpris par un carton d’invitation à l’effigie d’un coléoptère, les invités ont pu découvrir pour la première fois une incroyable proposition de broderie à partir d’ailes de scarabée. Jamais avares, les deux créateurs en ont utilisées pas moins de 11000, posées avec délicatesse sur les décolletés, les bretelles ainsi que sur un body ayant représenté deux semaines de travail. Jusqu’au-boutistes  ils proposent une véritable garde-robe aux tissus exclusifs  s’adaptant à toutes les circonstances du quotidien, y compris à nos printemps pluvieux, avec des trenchs en plastique transparent gansé d’agneau plongé dignes des plus grands ateliers de haute couture.  Les cristaux, signature de la maison, ne sont pas oubliés pour autant.

On Aura Tout Vu by Yassen Samouilov et Livia Stoianova SS 2013

Franck Sorbier

Collection en hommage à Peggy Guggenheim, où le couturier a voulu nous montrer sous forme de scénettes ce que l’excentrique milliardaire, férue de mode et d’art, porterait aujourd’hui.  Ne se limitant pas uniquement à la mode, l’artiste nous a également proposé une robe en collage, qui donne la possibilité à la collectionneuse de l’accrocher au mur de son salon.

Franck Sorbier Haute Couture SS 2013

Elie Saab

Si on devait créer un label tapis rouge, il en serait l’initiateur ! Une fois encore, le couturier a su mettre des étoiles dans les yeux  des femmes de l’assistance, qui se voyaient déjà fouler le sol des premières de films ou de  grandes soirées dans ses robes de mousselines, dentelles et broderies.  Elie Saab sait mettre en valeur les tailles par de fines ceintures assorties aux coloris des robes. Il manie également à merveille les combinaisons pantalons qu’il assortit à des manteaux rehaussés de broderies.

Elie Saab Haute Couture SS 2013

Jean-Paul Gaultier

Le couturier a choisi cette année de nous emmener en voyage en Inde où toute la collection tourne autour des tenues traditionnelles revues et corrigées par les mains du maître. Il n’en oublie pas pour autant les codes maison qu’il intègre à merveille pour le plus grand bonheur de ses afficionados. Le moment de charme par excellence : la mariée gigantesque cachant cinq petites filles habillées par la ligne Gaultier Junior, fidèle au style couture.

Gaultier Paris Haute Couture SS 2013

Yiqing Yin

La jeune créatrice, d’origine chinoise, a décidé d’associer sa ligne prêt-à-porter à ses vêtements couture pour un résultat tout à fait positif, qui prouve qu’elle ne réalise pas seulement  des pièces improbables et 100% couture, comme certains semblent le penser. Elle démontre aujourd’hui, par ce défilé, qu’il est tout à fait possible de s’habiller en Yiqing Yin dans des tailleurs impeccablement coupés. Ses robes du soir, posées sur le corps, semblent en faire intégralement partie, chair et tissu s’interpénètrent, broderies de cristaux Swarovski  Elements et perles poussent comme des excroissances précieuses à même la peau.

Yiqing Yin SS 2013

Le dernier jour des collections a été consacré à quatre  nouveaux membres invités dans le calendrier de la semaine de la  haute couture, ne possédant pas le label. La Fédération Française de la Couture leur donne la possibilité de prouver, par leur travail, qu’ils auront un jour peut être leur place parmi les grands.

Béatrice Demulder Ferrant

Connue il y a encore peu de temps sous le label Lefranc-Ferrant, Béatrice Demulder Ferrant a  ouvert cette dernière journée. Désormais, seule au commande de sa maison, elle pose son propre nom sur sa griffe, qui se situe à mi-chemin entre le prêt-à-porter de luxe et la couture. Elle donne la part belle aux tissus techniques à effets, qui jouent avec la lumière et les imprimés. Par cette collection, elle répond directement aux attentes de sa jeune clientèle privée qu’elle habille directement dans sa boutique Parisienne de la rue de l’Echaudée à Saint Germain des près.

Beatrice Demulder Ferrant SS 2013

Zuhair Murad

Loin d’être un petit nouveau dans la Haute Couture, Zuhair Murad présente en France ses créations dès 2001. Depuis 2007, il reçoit ses clientes dans ses salons dans le Triangle d’or au  1de l’avenue François 1er. Il n’a jamais cessé d’imposer son style très femme fatale et glamour  laissant la première place  au corps dans d’incroyables robes quasiment transparentes, mais  sans la moindre impudeur. Pour la saison été 2013, il reste fidèle à l’or, qui domine sa collection, avec quelques pointes de bleu pâle. Dentelles, transparences et broderies sont au rendez-vous pour séduire les nombreuses actrices qui arboreront ses créations lors de leurs sorties officielles. Pour un meilleur accueil, en toute discrétion, il inaugure un écrin haute couture au premier étage de son show room, le rez-de-chaussée étant transformé, aujourd’hui, en boutique de prêt-à-porter avec les vêtements, les accessoires et les sacs-bijoux.

Zuhair Murad SS 2013

Hervé L. Leroux

Autre grand nom de la mode, qui s’est fait connaître en son temps  sous son patronyme Hervé Leger, a présenté sa première collection en officiel au calendrier de la fédération française de la haute couture. Son style reconnaissable entre tous est bien présent. Il a néanmoins délaissé les bandes que la société Hervé Leger ne cesse de ré interpréter, au profit de la mousseline de  jersey qu’il drape à même le corps de la femme pour lui dessiner une nouvelle silhouette longiligne. Secret de la maison : ses robes, uniquement sur mesure, remodelant le corps de celles qui les portent par une technique couture que seul Hervé L Leroux détient et qu’il fera découvrir à celles qui les commanderont….

Hervé L Leroux SS 2013

Rad Hourani

A clôturé cette semaine avec un défilé très moderne mélangeant des tenues d’hommes et de femmes en noir et blanc, avec une forte inspiration des années 60 à la Pierre Cardin. Coupes franches et géométriques pour une mode unisexe limite asexuée mais qui ne laisse pas indifférent.

Rad Hourani Unisex SS 2013

Frédéric Blanc

About Fred

One Comment

  1. de comptabilite

    20/11/2014 at 21:02

    fabuleux article, merci bien.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *