Hubert de Givenchy à la Cité de la Dentelle et de la Mode

By on 03/07/2017

Dans le cadre de sa programmation culturelle, la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais dévoile l’œuvre d’Hubert de Givenchy à travers plus de 70 tenues issues de prestigieuses garde-robes privées, des archives de la maison Givenchy ainsi que des collections des musées européens, dont l’important fonds Givenchy et la Cité de la Dentelle et de la Mode.

 

Qui de mieux placé que le grand couturier en personne pour retracer sa carrière au travers de ses créations. Depuis le coup d’éclat de sa première collection en 1952 où il lance les « separates », pièces individuelles pouvant être mélangées, ainsi que la fameuse blouse blanche à manches volantées en shirling et broderie anglaise noire dite « blouse Bettina », jusqu’aux dernières vitrines consacrées aux fastueuses robes de mariées. C’est un parcours thématique où l’œil du maître nous guide pour dévoiler son univers créatif.


Exposition Hubert de Givenchy à la Cité de la… par fred-blanc

Pour apporter une proximité avec les pièces, les tenues sont exposées dans de grandes vitrines-écrins sans vitre aux tonalités qui oscillent entre le blanc, le gris et le noir. Des miroirs ornent plusieurs vitrines permettant le reflet des robes scintillantes et multipliant les perspectives et les points de vue.

Ensemble_de_jour_compose_d_une_blouse_dite_Bettina_en_coton_et_d_une_jupe_en_lin_ete_1952_©_Givenchy_Photo_Luc_CastelEnsemble de jour composé d’une blouse dite Bettina en coton et d’une jupe en lin, été 1952

Robe_de_bal_en_dentelle_Chantilly_et satin_et_bolero_assorti_1952_©_Givenchy_Photo_Luc_CastelRobe de bal en dentelle Chantilly et satin et boléro assorti, 1952

Robe_fourreau_en_velours_emeraude_corsage_brode_de_cuir_rouge_cloute_et_en_forme_de_flammes_par_l_atelier_Lesage_1989_©_Collection_Cite_de_la_dentelle_et_de_la_mode_Photo_Luc_CastelRobe fourreau du soir en velours émeraude, ornée d’un corsage brodé de cuir rouge clouté et découpé en forme de flammes réalisé par l’atelier Lesage, 1989

Afin de faire découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Hubert de Givenchy, le parcours offre aux visiteurs de multiples petits écrins avec des lectures expliquant son travail. Un premier espace est également consacré aux échantillons d’étoffes haute couture, passion du couturier, avec des créations illustrant ses collaborations avec les plus grands artisans brodeurs comme Lesage et Vermont, les fabricants de tissu Abraham ou Beuclère. Un deuxième lieu est dédié à la muse, amie et cliente, l’actrice Audrey Hepburn, au travers d’une projection d’images. Deux alcôves présentent les parfums Givenchy, dont la célèbre fragrance « Interdit » lancée en 1957 et incarnée par Audrey Hepburn.

Robe_du_soir_en_dentelle_Leavers_1956_Un_modele_semblable_a_ete_porte_ par_Audrey_Hepburn_dans_le_film_Funny_Face_de_Stanley_Donen_en_1957_©_Collection_Dominique_Sirop_Paris_Photo_Luc_CastelRobe du soir en dentelle Leavers, 1956. Un modèle semblable a été porté par Audrey Hepburn dans le film Funny Face de Stanley Donen en 1957

Ensemble_de_cocktail_compose_d_une_robe_et_d_une_veste_en_dentelle_Chantilly_porte_par_Audrey_Hepburn_dans_How_to_Steal_a_Million_de_William_Wyler_1966_©_Givenchy_Photo_Luc_CastelEnsemble de cocktail composé d’une robe et d’une veste en dentelle Chantilly, porté par Audrey Hepburn dans le film How to Steal a Million  de William Wyler, 1966

Robe_fourreau_du_soir_portee_par_Audrey_Hepburn_dans_le_film_Breakfast_at_Tiffany_s_de_Blake_Edwards_1961_©_Givenchy_Photo_Luc_CastelRobe fourreau du soir portée par Audrey Hepburn dans le film Breakfast at Tiffany’s de Blake Edwards, 1961 

Amoureux de la création et passionné par ses rencontres avec ses clientes célèbres, on découvre également l’histoire de la mode grâce à ses robes pour Jackie Kennedy, la Duchesse de Windsor, la Comtesse de Borchgrave, la Duchesse de Cadavel, Marquesa de Llanzol et bien évidemment celles d’Audrey Hepburn, dans plusieurs vitrines, le couturier étant responsable de son style à la ville comme à l’écran.

Robe_fourreau_en_organza_raye_bleu_et_blanc_echarpe_assortie_ayant_appartenu_a_ la_Duchesse_de_Windsor_ete_1966_©_Givenchy_Photo_Luc_CastelRobe fourreau en organza rayé bleu et blanc et écharpe assortie, ayant appartenu à la Duchesse de Windsor, été 1966

Manteau_en_lainage_ayant_ete_porte_par_la_Duchesse_de_Windsor_aux_funerailles_du_Duc_de_Windsor_1972_©_Givenchy_Photo_Luc_CastelManteau en lainage ayant été porté par la Duchesse de Windsor aux funérailles du Duc de Windsor, 1972

Hubert_de_Givenchy_et_Audrey_Hepburn_Paris_©_Collection_Hubert_de_GivenchyHubert de Givenchy et Audrey Hepburn à Paris

On y découvre aussi un univers créatif riche avec des sources d’inspiration multiples, parmi lesquelles on retrouve des artistes chers au couturier comme Joan Miro, Nicolas de Staël, Robert Delauney ou Mark Rothko, mais également la nature dans la luxuriance de ses coloris ainsi que l’éclat fastueux des bronzes dorés de l’ébénisterie du XVIIIe siècle. Le parcours se poursuit avec deux vitrines dédiées aux luxueuses robes du soir couleur encre de Chine, où le raffinement des détails s’allie à la préciosité de la coupe. Fidèle au rituel des défilés, la visite se termine par de fastueuses robes de mariées qui font la part belle aux vaporeuses dentelles et tulles. En clôture du parcours, un ensemble de chapeaux accrochés comme autant de trophées de chasse salue le visiteur.

Detail_d_un_deshabille_du_soir_en_dentelle_Leavers_sur_fond_de_faille_hiver_1963_©_Collection_Cite_de_la_dentelle_et_de_la_mode_Photo_Luc_CastelDétail d’un déshabillé du soir en dentelle Leavers sur fond de faille, hiver 1963 

Détail d’un ensemble du soir composé d'une veste brodée effet patchwork et d'un pantalon en satin charmeuse, 1985 © Givenchy - Photo Luc CastelDétail d’un ensemble du soir composé d’une veste brodée effet patchwork et d’un pantalon en satin charmeuse, 1985

Ensemble_du_soir_compose_d_une_veste_et_d_un_pantalon_en_brocart_lame_brode_de_tresses_d_or_et_d_argent_de_feuilles_metalliques_et_perles_hiver_1990_©_Givenchy_Photo_Luc_CastelEnsemble du soir composé d’une veste et d’un pantalon en brocart lame brodé de tresses d’or et d’argent, de feuilles métalliques et perles   hiver 1990

Un catalogue bilingue (français/anglais) de 162 pages, richement illustré, accompagne l’exposition. Il est édité en collaboration avec Lienart Editions et Cité de la Dentelle et de la Mode au prix de 35€.

 

Givenchy en quelques dates :

-20 février 1927 : naissance d’Hubert James Taffin de Givenchy à Beauvais. Issu d’une famille aristocratique de province, il est l’arrière-petit-fils du grand décorateur de théâtre, Jules Diéterle, et petit-fils du peintre Jules Badin, administrateur de la manufacture des Gobelins de Beauvais.

-1945, il entre chez le couturier Jacques Fath et suit en parallèle des cours de dessin à l’École des Beaux-arts de Paris.

-1946, il intègre les ateliers de couture de Robert Piguet où il dessine et suit la réalisation des modèles. La même année, sur les conseils de Christian Dior, il entre chez Lucien Lelong où il ne restera que six mois.

-de 1947 à 1951, il entre chez Elsa Schiaparelli où il restera durant quatre ans. Il prend la direction de la boutique, place Vendôme, qui connaît un grand succès.

-1952, ouverture de la maison Givenchy au 8 rue Alfred-de-Vigny avec la présentation, le 3 février, de la collection les « separates ».

-1953, il fait deux rencontres fondamentales : celle de Cristobal Balenciaga, son ami et mentor, et d’Audrey Hepburn dont il devient le couturier attitré.

-1954, lancement de la ligne de prêt-à-porter de luxe Givenchy Université.

-1957, Hubert de Givenchy lance simultanément deux parfums : Le De, en référence à la particule de son nom, et L’interdit, en hommage à Audrey Hepburn. C’est la première fois qu’une personnalité associe son visage à une marque.

-1959, la maison Givenchy s’installe au 3 avenue Georges V, face à la maison Balenciaga.

-1960, Jackie Kennedy commande une garde-robe complète en vue de la campagne présidentielle de son marie John F.Kennedy.

-1961, Hubert de Givenchy habille Audrey Hepburn dans le film « Diamants sur Canapé » (Breakfast at Tiffany’s) de Blake Edwards.

-1966, nouvelle collaboration avec Audrey Hepburn dans le film « Comment voler un million de dollar » (How to steal at Million) de William Wyler.

-1968, création de Givenchy Nouvelle Boutique.

-1970, lancement du parfum Givenchy III.

-1973, lancement de la ligne masculine Givenchy Gentleman.

-1977, grand collectionneur d’art ancien et de peintures contemporaines (Nicolas de Staël, Braque, Matisse, Picasso, Rothko…), Hubert de Givenchy se voit confier la décoration de plusieurs suites de l’hôtel Hilton à Bruxelles.

-1978, Hubert de Givenchy reçoit le Dé d’Or.

-1982, un second Dé d’Or lui est remit et une première grande rétrospective au Fashion Institute of Technology de New York lui est organisée.

Hubert_de_Givenchy_1982_©_SkrebneskiHubert de Givenchy 1982 par Skrebneski

-1988, Hubert de Givenchy vend sa maison au groupe Louis Vuitton-Moët Hennessy (aujourd’hui devenu LVMH).

-1991, exposition Givenchy : 40 ans de création au Palais Galliéra, Musée de la Mode de la ville de Paris.

-1995, Hubert de Givenchy démissionne et John Galliano est nommé à sa succession.

-1996, départ de John Galliano qui, devient directeur artistique des collections Christian Dior, il est remplacé par Alexander McQueen.

-1997, Hubert de Givenchy, retiré de la mode, devient président du Directoire de la maison de vente aux enchères Christie’s France.

-2001, Alexander McQueen démissionne et quitte le groupe LVMH au profit du groupe Pinault. Julien MacDonald est nommé designer en chef chez Givenchy.

-de 2003 à fin 2006, le tailleur britannique Ozwald Boaten est nommé directeur de la création de Givenchy Homme.

-2005, arrivée du créateur italien Riccardo Tisci. Il devient, à 31 ans, directeur artistique des collections femme haute couture, prêt-à-porter et accessoires. Il insuffle alors ses propres influences, détourne les codes de la maison en y ajoutant un romantisme sombre et une sensualité érotisante qui font de Givenchy un nouvel incontournable des stars.

-2007, Riccardo Tisci prend également les rênes de la ligne homme.

-2014, grande exposition Hubert de Givenchy au Musée Thyssen-Bornemisza à Madrid.

-2016, exposition Hubert de Givenchy : « To Audrey with Love » au Geementemuseum à La Haye aux Pays-Bas.

-31 janvier 2017, départ de Riccardo Tisci.

-16 mars 2017, annonce de l’arrivée de Clare Waight Keller en tant que Directeur Artistique de toutes les lignes Givenchy. Elle prend ses fonctions le 2 mai 2017 avec un premier défilé en octobre 2017.

-10 mars 2018, mort d’Hubert de Givenchy à l’âge de 91 ans.

 

Exposition Hubert de Givenchy du 15 juin au 31 décembre 2017

Cité de la dentelle et de la mode : 135 quai du Commerce, 62100 Calais

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h

Toutes les infos sur le : www.cite-dentelle.fr

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *