JB Martin s’offre une nouvelle jeunesse

By on 23/08/2015

La France regorge de marques de mode, qui ont fait l’histoire et la réputation de notre pays au travers de l’industrie de l’habillement et nous ont placés au premier rang en tant que capitale de la mode.

JB Martin fait partie de ce patrimoine et, même si elle s’est durant quelques années retirée du premier rang des marques qui comptent, elle n’a jamais cessé d’enrichir son histoire et tente aujourd’hui un virage à 18O degrés afin de reprendre sa place de leader dans le marché de la chaussure féminine de luxe.

JB_MARTICollection _AH_2015-16

Tout commence en 1921 avec la création de « fafiots », chaussures pour enfants à semelle souple par Jean-Baptiste Martin déjà nommées JB Martin. La première boutique voit le jour à Fougères. Devant la demande, l’acquisition des premières machines permet à JB Martin de produire 80 paires de fafiots par semaine.

1926, JB Martin imagine ses premiers escarpins Louis XV, issus de la technique de la fabrication spécifique de l’iconique soulier à talon féminin.

1935, construction d’une usine moderne sur deux niveaux qui produit jusqu’à 100 paires par jour.

1953, Jean-Baptiste, fils du fondateur, reprend la direction de l’entreprise familiale, alors spécialisée dans le fabrication d’escarpins Louis XV.

1960, implantation de la  marque à l’étranger (Grande-Bretagne, Allemagne, Russie, Suisse, Japon, Chine, Maroc Australie, Canada…) à travers de collections haut de gamme emblématiques de l’élégance à la française.

1969 place JB Martin comme référence incontournable de l’escarpin Louis XV.  Elle réalise 4000 paires par jour, soit environ un million de paires par an, produit par 1200 employés. On retrouve la marque dans plus de 2500 points de vente et elle réalise 36% de son chiffre d’affaire à l’export

1982, Paris voit l’ouverture de la première boutique de la marque, boulevard des Capucines.

1985, le fondateur part à la retraite et est remplacé par Jean-Claude Duriaud.

1988, lancement d’une campagne de communication nationale qui marquera les esprits : « JB Martin, Passionnément Féminin ».

1992, lancement d’une marque bis, « Un Matin d’Été », positionnée sur un créneau casual.

1993, rachat de la marque de chaussures pour homme Berthier et de la licence Kenzo.

2002, nouvelle stratégie avec le lancement de la marque « Sans Interdit » positionnée sur un créneau jeune et fantaisie.

2004, signature de la licence ELLE.

2007, Ouverture de la boutique parisienne rive gauche, rue du Cherche Midi.

2008, JB Martin devient un groupe et Claude-Eric Paquin en prend la présidence et lancement de la boutique en ligne JB Martin baptisée CALCEA (je marche en latin).

2009, Fermeture de l’atelier de Fougères due à des coûts trop élevés de fabrication en France et concentration du groupe sur les activités de création et de distribution de chaussures en nom propre ou en licence sur les trois sites situés à Fougères, Laventie et à Paris, nouvelle adresse du siège social.

2010, plus de 500 000 paires de chaussures sont vendues par an sous les différentes marques du groupe au travers de plus de 500 détaillants et ses magasins en propre ou en franchise, sans oublier les sites internet.

2011, JB Martin célèbre ses 90 ans en rééditant neuf modèles emblématiques, qui ont accompagné les femmes et la mode durant ce quasi-siècle d’existence. Au travers de ces modèles, la marque souhaite affirmer sa volonté de perpétuer les valeurs qui lui sont chères : « Qualité-Style-Prix ».

2012, lancement de la marque « Atelier Martin » en hommage au savoir-faire chausseur hérité de la maison JB Martin. L’ultra féminin et l’esprit couture sont les maîtres mots de cette ligne.

2013, Déploiement du réseau de distribution en Asie avec son premier flagship à Shangaï.

2014, nomination de Stéphane Baudrey à la direction du groupe JB Martin et ouverture d’une nouvelle boutique parisienne, avenue Victor Hugo, dont le design élégant devient la nouvelle image de la marque et se décline dans tous les points de vente y compris les corners des grands-magasins.

Boutique JB_Martin_ Victor_Hugo_Paris 16

2015, développement d’une stratégie de repositionnement sur le créneau haut de gamme à travers le lancement de la ligne premium :« JB Martin Paris ».

JB_MARTIN_escarpin_Noir_AH_2015-16

Cette collection Automne-hiver s’inspire de la ville et plus particulièrement de l’élégance parisienne. Elle se décline en 20 souliers qui s’harmonisent aux essentiels de la garde-robe féminine.

JB_MARTIN_escarpins_AH_2015_16

On y retrouve dans des lignes épurées des escarpins glamour, des bottines à l’allure seventies, des bottes trompe-l’œil, des mocassins félins et des cuissardes vertigineuses, associés à des mélanges de matières rehaussées de talons en aluminium brossé, de clous domino ou encore de boucles métalliques.

JB_Martin_Collection_Femme_AH_2015-16

Les modèles sont conçus avec exigence en atelier au cœur de la Vénétie, haut lieu de la chaussure de luxe dont le savoir-faire confère un chaussant de qualité en adéquation avec l’esprit originel de la marque.

JB_Martin_Cuissardes_Boots_AH_2015_16

En vous offrant un soulier JB Martin, c’est une partie de l’histoire de la chaussure française que vous portez, tout en pérennisant une marque emblématique.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *