La 8ème édition de la Fashion Week Tunis

By on 02/06/2016

Comme chaque printemps depuis 2009, Tunis a vécu du 25 au 28 Mai, à l’heure de la Fashion Week. Durant 4 jours, le théâtre de Carthage, haut lieu de l’histoire emblématique d’une civilisation de plus de deux mille ans, a accueilli les défilés de créateurs locaux et français, afin de mettre à l’honneur la création et démontrer au monde entier l’esprit libre et moderne qui caractérise si bien la Tunisie.

 

Placée sous le signe de la nouvelle tendance Chaabi Chic, cette nouvelle édition a innové en réunissant pour la première fois aux côtés des designers, la filière industrielle avec le défilé des marques commerciales Blue IslandSasio et Zen ainsi que l’artisanat tunisien avec les lauréats du concours Khomsa d’Or et de celui de Achraf Baccouch, lors de sa soirée d’ouverture.

Blue_Island_Sasio_Zen_Fashion_Week_Tunis_2016_©_FashionWeekTunisBlue Island, Sasio et Zen

Les_Finalistes_des_Khomsa_dor_Fashion_week_Tunis_2016_©_FashionWeek_TunisLes Finalistes Khomsa d’or

Achraf_Baccouch_Fashion_Week_Tunis_2016_©_FashionWeekTunisAchraf Baccouch

Mention spéciale ce premier soir pour la nouvelle marque Stellanna, spécialisée dans la mode enfantine et plus particulièrement pour fillettes élégantes et princesses dans l’âme. Française d’origine tunisienne, Zina El Gornati Dahmani a étudié le stylisme en France. Grande voyageuse et amoureuse des arts, la jeune créatrice, inspirée par ses filles à décidé de se lancer dans une nouvelle carrière de styliste, afin d’imaginer la garde-robe idéale pour des petites modeuses en herbe. Elle puise dans l’univers de la danse classique pour cette première collection, parfaitement aboutie et propose un vestiaire pour les mamans, qui souhaitent s’habiller en harmonie avec leurs filles sans pour autant tomber dans le copier coller et le ridicule.

Stellanna_by_Zina_el_Gornati_Dahmani_Fashion_week_Tunis_2016_©_FashionWeekTunisStellanna by Zina el Gornati Dahmani

Le deuxième soir a été marqué par la collection « No God No Master » du créateur engagé Naco Paris. Il a surpris l’assistance avec un show sans musique face à un écran blanc. Bien plus que des vêtements, ici l’art devient parure de corps. Fidèle à sa ligne de conduite, il inclut dans ses créations des pièces up-recyclées avec des slogans militants peints à la main reprenant les codes de sa seconde ligne urbaine et rebelle lancée en 2014, Art Resistance by Naco Paris.

Naco_Paris_Fashion_week_Tunis_2016_©_Olesya_OkunevaNaco Paris

Changement de style avec Fatma Ben Soltane, qui a fait voyager l’assistance au royaume du glamour avec sa marque Soltana. Baptisé « Garden Jewels », ce dernier opus est à destination d’élégantes ne craignant pas le regard des autres et qui osent s’imposer par des tenues hyper féminines, sexy, chic ou destroy où la broderie et la couleur sont le leitmotiv. Chez Soltana, la femme est un véritable bijou en toutes circonstances.

Soltana-Fashion_week_Tunis_2016_©_olesya_OkunevaSoltana

Le troisième jour a été marqué par les défilés couture. On y a retrouvé la marque Atmosphère by Mouna Ben Braham, déjà repérée par Fashion-Spider pour son savoir- faire et l’utilisation de techniques traditionnelles mélangées aux modernes.

Atmosphere_by_mouna_Ben_Braham_©_Olesya_okunevaAtmosphere by Mouna Ben Braham

La toute première collection de Why Couture by Yosra Aydi où le sexy est à l’honneur pour les robes de cocktail et du soir. La femme Why Couture ne craint de montrer son corps, au contraire, elle l’assume pleinement.

Why_Couture_©_Olesya_OkunevaWhy Couture

Maha El Moudir, avec son label Al Maha, dont le point fort a été de nous présenter une mini collection très bien construite à destination des cocktails et du soir, aime s’adresser à des filles jeunes plutôt sages, mais modernes qui préfèrent le raffinement au show off. Diplômée de l’Instituto Marangoni, la jeune créatrice tuniso-libyenne s’appuie sur sa formation et sur ses passages dans des maisons françaises de renom pour enrichir sa propre marque.

Al_Maha_Fashion_week_Tunis_2016_©_Olesya_OkunevaAl Maha

Le français Ludovic Winterstan a imposé son univers sombre et couture pour le plus grand plaisir de l’assistance médusée par ses femmes guerrières masquées ou parées de maquillages réalisés par Audrey Loy avec des cristaux Swarovski.

Ludovic_Winterstan_Fashion_Week_Tunis_©_Olesya_Okuneva_Make_up_Audrey_Loy

Loin du style couture traditionnel, la collection n’a pourtant laissé personne indifférent et prouve l’ouverture d’esprit du pays jusqu’à déclencher l’achat de robes par des clientes amatrices de la haute couture française.

Ludovic_Winterstan_Fashion_Week_Tunis_2016_©_Olesya_OkunevaLudovic Winterstan

Le dernier soir Mademoiselle Hecy, marque ayant bénéficiée du soutien de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode à Marseille, a ouvert le bal des défilés. Créée par Hend Gasni et Cyrine Faillon diplômées d’Esmod Tunis, leur marque a su s’imposer rapidement auprès de la jeunesse dorée de Tunis, qui aime se rendre dans leur show room-atelier pour se faire confectionner des tenues sur mesure. Fidèles à leur esprit « bobo chic », les tenues restent fraîches et légères en s’adaptant à chaque moment de la vie d’une femme.

Mademoiselle_Hecy_Fashion_week_Tunis_2016_©_Olesya_okunevaMademoiselle Hecy 

Alisha Studio est également le résultat d’un duo composé d’Inès Keballi et de Samia Mbarek. La première a étudié le prop and set design à Montréal et le stylisme/modélisme, la seconde le design d’accessoires et le stylisme/modélisme.

Alisha_Studio_Fashion_Week_Tunis_2016_©_Olesya_OkunevaAlisha Studio

Braim Klei, grand coup de cœur de Fashion-Spider l’année dernière avec sa collection noir pour homme, revient cette saison sur le podium avec des propositions tout aussi intéressantes pour la femme.

Braim_Klein_Fashion_Week_Tunis_2016_©_Olesya_Okuneva

De loin le créateur le plus moderne de cette semaine, il maîtrise la mode et la technique avec son propre univers loin des codes locaux. A la limite de l’underground et de la mode japonaise, il assume son style sans concession qui pourrait défiler dans les grandes fashion weeks internationales.

Braim_Klei_Femme_Fashion_Week_Tunis_2016_©_Olesya_OkunevaBraim Klei

Pour clôturer cette semaine de la mode, la finale du concours Elite Model Look 2016 Tunisie, a été organisée afin d’élire les deux finalistes, homme et femme, dont les castings se sont tenus depuis le mois d’Avril 2016. Cet événement est à souligner, puisque c’est la première fois depuis 2010 que le concours est organisé dans ce pays.

La Tunisie sera représentée par Nadia et Rayan qui auront la chance de participer à la finale internationale réunissant une cinquantaine de candidats sélectionnés dans une trentaine de pays.

concours_Elite_Model_Look_2016_Tunis_©_Olesya_Okuneva

Concours_Elire_Model_Look_Nadia_Rayan_Tunis_2016_©_Olesya_OkunevaNadia et Rayan

Texte : Frédéric Blanc/ photos : Olesya Okuneva et FashionWeekTunis

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *