La chaussure : l’accessoire indispensable

By on 12/04/2016

S’il ne devait subsister qu’un accessoire, la chaussure serait indéniablement le seul. Impossible de vivre sans, sauf à la plage et dans son lit. En plus d’être pratique et confortable elle se doit d’être belle à regarder sublimant n’importe quelle tenue ou au contraire la faisant basculer dans l’horreur.

Fashion-spider a donc décidé de vous présenter une sélection printemps-été 2016 à adopter en fonction de vos vêtements et du moment.

De 1985 à 2008, les amateurs de chaussures ont tous été marqués par les créations masculines du chausseur Patrick Cox dont l’esprit anglais chic et décalé apportait le petit plus qui fait toute la différence. Sa fantaisie l’a amené à collaborer avec de nombreuses grandes marques de prêt-à-porter comme Vivienne Westwood et John Galliano, mais aussi de chausseurs comme Charles Jourdan et Geox.

Son nom disparaît des rayons en 2006 lorsqu’il décide de quitter le groupe Hongkongais King Power devenu majoritaire dans sa société. Après une période loin de la mode, Patrick Cox renoue avec ses premières amours en 2015 avec une collection de chaussures et de produits en cuir baptisée Lathbridge.

Fidèle à son style, il propose des souliers destinés aux hommes classiques désireux d’apporter la touche d’élégance qui, finit parfaitement leurs tenues. Il décline les modèles en couleur ou agrémentés de détails originaux pour les plus audacieux.

Lathbridge_butterFly_et _brogue_Collections

Bien adapté à notre époque, Lathbridge possède également une ligne de sneakers dans un esprit toujours très classe pouvant être adoptés aussi bien pour la détente que pour la vie active, en fonction de son secteur professionnel, ainsi qu’une large gamme de chaussures à mi-chemin entre la chaussure décontractée et le soulier de ville.

Lathbridge_disco_brogue_running_Shoe_et__ball_Slip_on

Le plus de la marque : à chaque paire, son sac assorti.

Lathbridge_Floral_Collection_2016

 

Signe de notre temps, la restructuration des sociétés semble incontournable. Monderer Paris, qui fête ses 108 ans d’expertise, après une période faste avec l’ouverture de boutiques en nom propre, a revu sa stratégie sous l’impulsion de son dirigeant et designer Christian Monderer, au travers d’une distribution en multimarques, un nouveau positionnement prix plus abordable, le tout sous le seul et unique nom de Monderer Paris. Les trois critères fondamentaux de la marque restent inchangés en reposant sur la qualité des matières premières et de la construction, un design innovant et différent, et un rapport qualité/prix avantageux.

On y retrouve deux thèmes. L’un plus urbain et haut de gamme, composé de classiques revisités comme les boots, les derbies, les richelieus, et les chelseas dans un esprit dandy rock en chèvre velours ou cuir de vachette.

Monderer_ligne_Urbaine_Homme_PE_2016

Le second plus sport, créé en 2006 se concentre sur les sneakers réalisées dans des matières techniques élaborées de néoprène, nylon, gomme ou cuir de veau.

Monderer_ligne_Sport_Homme_PE_2016

 

En matière de souliers de luxe, Christian Louboutin est devenu la référence. Si ses semelles rouges enchantent les femmes depuis 1992, l’homme y a aussi accès depuis 2015. Pour cet été, il n’oublie pas ses célèbres sneakers que l’on retrouve aux pieds de tout le show business international, mais également des modèles plus classiques pour les hommes d’affaires et des sandales pour le plein été. Elles seront à coup sûr le must have de tous les fashion addicts dès les beaux jours à Paris s’adaptant à la perfection aux tenues de ville.

Sneakers_Christian_Louboutin_Homme_PE_2016

Christian_Louboutin_Collection_Homme_PE_2016

 

Qui n’a jamais entendu parler de J.M. Weston ? De consonance anglo-saxonne, cette marque de luxe française a vu le jour en 1922 sous l’impulsion d’Edouard Blanchard à la tête de sa manufacture de chaussures à Limoges depuis 1891, et de sa rencontre avec Monsieur Viard, grande figure des mondanités parisiennes. Ils s’associent en déposant ce nom et en ouvrant leur première boutique boulevard de Courcelles à Paris jetant ainsi les fondations de la maison : un nom, un savoir-faire et un esprit parisien. Depuis, la marque n’a eu de cesse de s’adapter aux différentes modes et de se diversifier dans des secteurs nécessitant des souliers élégants et utilitaires comme le golf ou la chasse. Le nom dépasse rapidement les frontières de la France, et depuis 1986 des boutiques sont inaugurées à travers le monde.

En 1994, Jean-Charles de Castelbajac est invité à inscrire son univers ludique et coloré sur le mocassin, modèle emblématique J.M. Weston. Devant ce succès de nombreuses collaborations ont suivi avec Kitsuné, Didier Van Cauwelaert, André, Cédric Klapisch, Charlie Casely-Hayford.

Depuis 2001, Michel Perry a pris les rênes de la direction artistique et revisite en permanence les modèles du passé pour mieux les adapter à notre époque.

Pour cet été, en plus de sa collection, le chausseur propose Le Moc’ J.M. Weston Yves Klein en une édition limitée à 1500 exemplaires, distribuée dans neuf boutiques de la Maison*.

Lancé en 2014, ce modèle souple et coloré à porter pieds nus, inspiré du mocassin 180, est pour Michel Perry le soulier à associer avec l’œuvre de l’artiste Yves Klein, célèbre pour son bleu.

Moc_J.M. Weston _Yves_Klein_Photo_by_James_Bort

*Disponible à Paris dans les boutiques Champs-Elysées, Madeleine, Saint-Honoré et le Bon Marché ainsi qu’à Londres, Genève, NYC, Aoyama et Shanghai au prix de 675€ dont 5% du chiffre d’affaires réalisé est reversé à l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoirs et du Tour de France.

 

Pas toujours facile de trouver son bonheur parmi les nombreuses propositions alliant qualité, confort, originalité et prix. Devant ce constat la marque De Lautrémont propose des modèles haut de gamme aux businessmen à la recherche de chaussures de qualité, aux dessins épurés et avec des couleur apportant modernité à des classiques. Elle puise dans l’histoire de la chaussure masculine à l’époque des rois adeptes aux talons et aux couleurs et transpose ces codes à notre époque aux derbys et aux richelieus affinés avec des semelles et des contreforts colorés ainsi qu’aux bottines aux élastiques rouges, bleu ou orange.

En plus d’afficher une réelle volonté de se distinguer au travers de ses souliers, adopter une paire De Lautrémont est l’assurance d’un achat de qualité avec une fabrication artisanale faite à la main dans des usines spécialisées en Europe dans des cuirs issus de tanneries françaises.

De_Lautremont_souliers_Homme

De Lautrémont : 191, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris 8

 

Philippe Zorzetto s’est rapidement fait un nom parmi les nouveaux chausseurs parisiens. Créée en 2006, sa marque séduit rapidement le petit monde des bobos parisiens et sa première boutique ouverte dans le Haut Marais en 2007 accueille régulièrement des personnalités du monde artistique qu’il chausse à la scène comme à la ville. Parmi ces artistes, Matthieu Chedid a dépassé le stade de simple client en liant une véritable amitié avec Philippe depuis 7 ans.

C’est autour d’un véritable projet artistique qu’ils ont décidé de s’associer pour présenter une collection capsule mêlant l’univers créatif et artistique de Matthieu Chedid tout en conservant le savoir-faire du chausseur. De l’élaboration à la réalisation des prototypes jusqu’au choix des cuirs et des couleurs, tout a été fait de concert, en respectant le concept maison de souliers entièrement faits à la main de façon artisanale, pour des adeptes du style dandy rock.

Philippe_Zorzetto_Matthieu_ChedidMatthieu Chedid et Philippe Zorzetto

La collection en série limitée et collector Matthieu Chedid x Philippe Zorzetto se compose de quatre modèles dont un richelieu avec semelles gomme et de trois boots déclinées en rouge, noir ou argent édités à 400 exemplaires soit 30 paires par couleur.

Collection_Matthieu_Chedid_x_Philippe_Zorzetto

Disponible depuis le 7 Avril 2016 à :

 

Les flèches de Phébus sont le résultat de la collaboration entre deux amis d’enfance, Louis Dero et Dimitri Levevre, qui créent leur marque de chaussures en 2013 en la prénommant de ce nom, symbole de leur passion commune pour la musique. Ils s’attachent à détourner et moderniser le vestiaire masculin en apportant tout d’abord la couleur à la Desert boot, puis rapidement aux richelieus, derbys, sneakers et boots en les baptisant par des prénoms clins d’œil aux stars du rock : John, Mick, Jim,…

Conçues à Paris et réalisées dans un atelier du nord du Portugal, leurs collections sont déclinées dans différentes matières tels que veau velours, veau poli avec des techniques d’embossage conférant une qualité irréprochable au meilleur prix.

Fidèles à leur volonté d’apporter la couleur, ils n’hésitent pas pour l’été à en mettre plein les yeux sur vos pieds avec des coloris pétants pour une saison lumineuse.

Les_Fleches_de_Phebus_Derbys_Espadrilles_Collection_Homme_PE_2016

 

Pour ceux qui ne souhaitent pas mettre trop d’argent dans leurs chaussures, tout en se faisant plaisir avec des modèles originaux, Texto, filiale du groupe Eram propose depuis 1995 une sélection allant des la plus classique à la plus originale.

Texto_Collection_Homme_PE_2016

 

Les amateurs de baskets, sneakers ou tennis ne sont pas près d’être à court d’idées pour se trouver de nouveaux modèles. Qu’elles soient spécialisées dans ce domaine ou bien plus généralistes, toutes les marques se sont lancées dans ce style. Sportives ou chic, il y en as pour toutes les occasions voire même pour aller travailler puisqu’elles s’adaptent aux costumes.

Le Coq Sportif aime jouer avec ses valeurs et son histoire. Il s’inspire de ses modèles emblématiques LCSA et Court MIF pour une collection capsule exclusive « Made in France ». Imaginés dans les locaux parisiens du groupe, les modèles ont été développés à Cholet, dans les ateliers Cléon, reconnus pour leur savoir-faire et le travail rigoureux des matières. Il en résulte quatre modèles modernes à l’allure sportive et vintage agrémentés d’un chaussant en lycra assurant un réel confort. Le logo est remplacé par un triangle en pointillé perforé, mais l’identité de la marque de sport française est conservée par la déclinaison de trois modèles en bleu, blanc, rouge et le détail tricolore sur chaque languette.

Le_Coq_Sportif_Collection_Made_in_France_PE_2016

 

Vans, qui fête cette année son cinquantième anniversaire, a vu le jour en Californie sous la forme d’une entreprise familiale. Toujours aussi jeune d’esprit, elle propose des accessoires et du prêt-à-porter, en restant une des marques de référence de la jeunesse internationale. Pour ce printemps, c’est au travers de la collection Checkerboard et du design rétro damier que Vans a décidé de rendre hommage à son héritage. Confectionnées en toile naturelle, les chaussures Vans ont vu apparaître leurs fans vers la fin des années 70.

Vans_Checkerboard_Mens_Footwear_Assortment

 

50 ans également pour  K-Swiss créée aux Etats-Unis en 1966 où on la découvre pour la première fois lors du tournoi de tennis de Wimbledon de la même année. A cette occasion, la Classic 66 est de retour sur le devant de la scène avec une conception et un design identique assemblée à la main aux USA en série limitée de 1966 exemplaires.

Classic_66_K-Swiss_Collection_50_Anniversary

Une série de sept tennis baptisée le « 50 Anniversary Pack » revisite les modèles phares de la marque en utilisant les nouvelles technologies et les matériaux haut de gamme comme des détails « gold ». Ces collectors sont vendus dans un packaging anniversaire et uniquement dans une sélection de boutiques à découvrir sur le site.

K-Swiss_Collection_50_Anniversary

 

Adidas et IKKS unissent leur savoir-faire pour une collection de sneakers basses ou hautes, blanches ou colorées en partant des modèles mythiques de la marque aux trois bandes et en les adaptant aux codes IKKS. Hyper chic, la version blanche est en mesh aéré et doublée de cuir souple. Complètement rétro 70, en cuir suédé, le second modèle se décline en jaune ou en bleu agrémenté des célèbres bandes. Ces sneakers complètent parfaitement les propositions IKKS et s’adaptent à la garde-robe urbaine d’aujourd’hui.

Adidas_x_IKKS_Homme_PE_2016

 

Qui a dit qu’allure sport et sophistication ne font pas bon ménage ? En tout cas ce n’est pas la marque italienne Golden Goose Deluxe Brand qui dira le contraire avec ses modèles aux allures vintages et disco. Née de l’amour de la mode et de l’art, la marque est le résultat de la vision de Francesca et d’Alessandro Gallo qui mettent un point d’honneur à fabriquer en Italie et plus particulièrement à Venise.

Golden_Goose_Deluxe_Brand_Collection_Homme_PE_2016

 

Pour le plein été, les sandales sont devenues de réelles classiques et l’homme n’hésite plus à montrer ses pieds à la cherche de modèles toujours plus sophistiqués. Dr.Martens, réputé pour ses boots et ses chaussures à l’allure lourde à bouts coqués et aux semelles épaisses, conserve son style tout en dénudant le pied et en privilégiant le confort pour la marche avec les semelles à coussin d’air alliées à des brides en cuir ou en néoprène.

Dr_Martens_Homme_PE_2016

 

Incontournable de la mode ethnique, la spartiate est bien partie pour être la sandale à adopter. Au milieu des nombreuses propositions le modèle Olonne de Jean-Baptiste Rautureau se place comme le must have de l’été 2016. Contrastée, en cuir grainé et en cuir velours, elle s’adapte à toutes vos tenues dans sa version taupe ou noir. Conseil de Fashion-spider : si vous devez vous en acheter une paire, choisissez le modèle en version haute aux multiples boucles pour sangler la cheville avec style.

Jean-Baptiste_Rautureau-Homme_Spartiates_2016

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *