La dentelle, un artisanat en constante évolution

By on 15/05/2016

Etoffe de luxe et emblème d’un artisanat ancestral, la dentelle reste aujourd’hui une des matières les plus recherchées. Synonyme d’élégance, sachant s’adapter à toutes les modes, elle est prisée par les maisons de couture et les jeunes créateurs.

Même si la France reste indissociable de la dentelle, c’est au XVIe siècle qu’elle aurait vu le jour dans la région de Venise. D’abord appelée passementerie, elle prend le nom de dentelle, petites dents, en 1545.

Apanage des hommes, elle commence à être utilisée par les femmes dès le XVIIe siècle et c’est napoléon 1er qui la réserve au vêtement féminin au XIXe siècle.

En France, les premières manufactures datent du XVIIe siècle à l’initiative de Colbert et les métiers mécaniques apparaissent vers 1820 dans la région de Calais.

Pour mettre à l’honneur ses denteliers, le Musée Caudrésien des Dentelle et Broderies a souhaité mettre à l’honneur l’histoire de sept entreprises dentellières encore en activité à Caudry, héritières d’un savoir-faire unique transmis de génération en génération au travers d’une exposition baptisée Générations Dentelle. Elle restitue l’évolution des styles de la dentelle et de la mode féminine au fil des décennies du XXe siècle à nos jours.

Exposition_Generations_Dentelles_1920_Musee_de_la_Dentelle_de_CaudryPériode 1920

Exposition_Generations_Dentelles_1930_Musee_de_la_Dentelle_de_CaudryPériode 1930

Ces entreprises ont su évoluer et se développer, notamment lors de rachats de sociétés dentellières (ateliers, métiers et collections), ce qui leur a permis de se préserver de la concurrence étrangère. La transmission de père en fils du patrimoine technique et créatif constitué au fil des générations, à l’image de la maison André Laude, fabricant depuis six générations, reste une des meilleures garanties de qualité et de savoir-faire. Leur passion pour cette matière les pousse également à créer en amont de la mode les envies des couturiers et des créateurs, adaptant les motifs, les fibres et les gammes de coloris aux influences des époques.

Parmi ces sociétés illustres, on retrouve donc André Laude (1850), Sophie Halette (1887), Jean Bracq (1889), Beauvillain Davoine (1920), Dentelles Méry (1925), Solstiss (1974) et Dentelles MC ( 2011) regroupant 700 salariés et assurant 75% de la fabrication nationale dans le seul bassin de Caudry, connu mondialement dans la production de dentelle Leavers exportée à 80%.

Y est présentée une vingtaine de robes en dentelle de 1920 aux dernières collections printemps-été 2016, parmi lesquelles des acquisitions récentes signées Yves Saint Laurent, Ted Lapidus, Nina Ricci, Jean-Louis Scherrer, Valentino, ainsi que de nombreux échantillons, documents et photographies. Des prêts des maisons de couture Lanvin, On Aura Tout Vu et des créateurs Irakli Nasidze, Tony Ward, Ludovic Winterstan viennent également enrichir la partie contemporaine.

exposition_generations_dentelle_Musee_de_la_Dentelle_de_CaudryVue d’ensemble de l’exposition partie contemporaine avec Valentino, Irakli Nasidze, On aura Tout Vu et Lanvin

L’une des plus grandes preuves de la modernité de la dentelle dans cette exposition est sans doute la présence du jeune couturier Ludovic Winterstan et de sa mode non conventionnelle aux allures dark.

Ludovic_Winterstan_inauguration_generations_dentelleLudovic Winterstan

Après des études techniques de mode dans le Sud de la France, il se perfectionne entre autres aux ateliers de prêt-à-porter de Garella et de Bellocoton. Puis, direction Paris où il commence à travailler pour des grandes maisons de prêt-à-porter tout s’essayant à ses propres créations grâce auxquelles il atteindra la finale du prestigieux Concours National des Jeunes Créateurs.

2015 restera une année charnière dans sa carrière avec sa première collection couture « Noir » qu’il présente en parallèle de la semaine de la haute couture parisienne et qui sonne comme une véritable révolution dans l’univers de la presse. Loin des codes conventionnels de ce milieu, il ne fait aucune concession aux classiques et impose sa vision de la mode féminine. Janvier 2016, il défile avec « Rupture » sa seconde collection avec des femmes guerrières vêtues de blanc sali de rouge et de noir dans des tenues entre costumes de films fantastiques et robes du soir contemporaines répondant à tous les codes de la haute couture par l’utilisation de matières nobles dont la dentelle et les broderies de cristaux Swarovski.

Ludovic_Winterstan_Collection_Noir_Couture_AH_2016_©_Pascal_LatilLudovic Winterstan collection Noir automne-hiver 2015-16

Ludovic_Winterstan_Collection_Couture_Rupture_PE_2016Ludovic Winterstan collection Rupture printemps-été 2016

Exposition Générations Dentelle du 11 Février au 18 Septembre 2016

Musée Caudrésien des Dentelles et Broderies : Place des Mantilles 59540 Caudry

Ouvert en semaine du Mardi au Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h et de 14h30 à 18h les week-ends et jours fériés.

 

Parmi les grands noms non évoqués ci-dessus, Darquer, la plus ancienne fabrique de Calais et de Caudry, impose son raffinement et sa créativité depuis 1840. Reconnue par les plus grandes maisons de prêt-à-porter et de haute couture, elle étend depuis peu son rayonnement à la lingerie. Intégrée au groupe Noyon depuis 1988, la marque Darquer sous l’impulsion de son président Olivier Noyon, de son équipe créative et de son directeur artistique Stéphane Plassier n’a de cesse d’innover pour un retour au sommet de son art.

Darquer_Dentelles_CouleursDentelles de couleur Darquer

Fidèle à son credo historique, Darquer inaugure cette saison une collection inspirée d’une œuvre d’art contemporaine en s’associant à l’artiste Rose-Lynn Fisher, quasi monomaniaque s’intéressant à l’étude des larmes au microscope, dont les clichés ont été récemment exposés au Palais de Tokyo à Paris. A la vue de la diversité des formes et la délicatesse des œuvres issues des larmes, il est devenu une évidence pour Stéphane Plassier de donner naissance à une collaboration artistique entre Darquer et l’artiste aboutissant à la création d’une dentelle baptisée « Tears and Lace ».

Rose_LYnn_FIsher_avec_sa_Dentelle_DarquerRose-Lynn Fisher avec sa dentelle Darquer

Pour Rose-Lynn Fisher, dentelle et larmes sont indéniablement liées par les événements les plus intimes de la vie comme la naissance, le mariage ou l’érotisme. A la première observation d’une larme au microscope, elle a tout de suite pensé à la dentelle, et c’est ce qui se concrétise avec Darquer aujourd’hui.

Un service spécial est d’ailleurs possible pour des commandes haute couture avec des motifs de dentelle créés à partir de la photographie des larmes des clientes pour des modèles uniques. Conservés dans les archives de la maison, ils deviennent comme un héritage familial transmissible au fil des générations et pouvant être réutilisés pour la création de nouvelles tenues exceptionnelles.

Baptisée Dentelles d’artiste, cette première collaboration sera renouvelée désormais chaque année permettant à Darquer de repousser sans cesse les limites de sa technicité.

DARQUER_DENTELLE_INSPIREE_DES_LARMES_D_EMOTIONDentelle Tears and Lace, inspirée de larmes d’émotion

Pour les amateurs de dentelle et de haute couture, l’exposition Décrayonner – Anne-Valérie Hash à la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais est toujours visible jusqu’au 13 Novembre 2016 et vous offre la possibilité de découvrir en plus la collection permanente ainsi qu’une démonstration de fabrication de dentelle sur métier mécanique.

Anne_Valerie_Hash_combinaison_collection_Jumpsuits_©_Fabrice_Laroche_2015Anne-Valerie Hash, combinaison collection Jumpsuits 2015

Cité de la Dentelle et de la Mode : 135 quai du Commerce 62100 Calais

Ouvert tous les jours, sauf le mardi de 10h à 18h.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *