Le retour en force de Brioni

By on 16/09/2016

Brioni fait incontestablement partie des marques incontournables de luxe pour homme. Moins médiatisée jusqu’à présent que certaines autres, en 2016 elle aborde un réel tournant dans son histoire avec l’arrivée de Justin O’Shea à sa direction artistique.

Fondée en 1945 à Rome par le maître tailleur Nazareno Fonticoli et son associé Gaetano Savini, son nom fait référence à l’archipel croate des îles Brjuni, dont le nom se prononce Brioni en italien. Dès son origine, la société se spécialise dans la fabrication et la vente de costumes de luxe faits à la main. En 1952, un premier défilé est organisé à Florence dans la Sala Bianca au Palais Pitti à Florence à destination de clients internationaux à la recherche de pièces de luxe. Dès 1954, la marque s’intéresse aux Etats-Unis en faisant son premier défilé à New-York ainsi que dans huit autres villes et en ouvrant plusieurs boutiques de chaque côté de l’Atlantique.

En 1959, une usine de production de pointe voit le jour afin de proposer des pièces de prêt-à-couture permettant d’amener la marque à un niveau international.

En 1985, l’entreprise ouvre une école de couture à Penne, ville de son siège social afin de transmettre son savoir-faire aux jeunes générations.

Début 2000, avec l’arrivée d’Alessandro Dell’Aqua à la tête de la direction artistique, des pièces femmes voient le jour.

Achetée par le groupe Kering en 2012 dans le but de devenir la marque de référence masculine du groupe, Brioni se reconcentre uniquement sur l’homme sous la Brendan Mullane avec le développement et la fabrication de vêtements sur mesure, des collections de prêt-à-porter ainsi que des articles de maroquinerie, des chaussures, des lunettes et du parfum.

Même si la marque reste un incontournable dans les vestiaires masculins, le nom perd petit à petit de sa superbe. Le départ de son directeur artistique et l’arrivée de Justin O’Shea le 1er Avril 2016 marquent alors un véritablement boom dans son histoire en lui donnant un sérieux coup de jeune en le repositionnant dans les « Must have ».

Ce changement commence par s’opérer avec la première campagne publicitaire imaginée sous la direction de Justin O’Shea mettant en scène le groupe de rock Metallica photographié par Zackery Michael à San Francisco.

Brioni_Campagne_2016_Metallica_San_Francisco

Nouvelle ère, nouveau logo oblige. Celui-ci prend son inspiration dans l’image historique de la marque utilisée de 1955 à 1986.

Pour sa première collection automne-hiver 2016, Justin O’Shea a préféré délaisser la fashion week italienne au profit d’un défilé à Paris, ville par excellence du luxe et de la couture, pour présenter la collection « Paris One ». Au travers de ces pièces, il rend hommage à l’héritage artisanal prêt-à-couture et marque une nouvelle mise en relief de l’offre Brioni sérieusement rajeunie.

Brioni_Paris_One_Homme_AH_2016-17

Brioni_Collection_Homme_Paris_One_AH_2016-17

Contrairement à son prédécesseur, il réintroduit la mode femme au travers des pièces issues du tailloring masculin permettant ainsi aux fans de ces coupes d’assouvir leur envie de costumes parfaitement coupés à leurs mesures.

Brioni_Paris_One_Femme_AH_2016-17

Fidèle à sa volonté de modernité et d’actualité, la collection a été vendue en sur-mesure le lendemain même du défilé lors de rendez-vous privés. Elle est désormais disponible dans les flagship stores Brioni, ainsi que dans une sélection de détaillants du monde entier et sur le brioni.com.

Brioni : 370 rue Saint-Honoré, Pars 1er

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *