Made in France : le nouvel Hit. Partie 1

By on 10/02/2016

Pris comme un phénomène de mode au départ de cette tendance, le made in France semble devenir un atout supplémentaire pour les marques face à une demande des consommateurs de plus en plus sensibles à cet atout. Aujourd’hui l’offre est tellement importante qu’il est possible de s’habiller entièrement français. Laissez-vous tenter et profitez de notre savoir-faire qui fait de notre pays une référence en matière d’habillement.

Preuve de cet engouement, la jeune création met un point d’honneur à fabriquer en France, même si parfois le coût s’en ressent quelque peu et c’est le cas de la nouvelle marque de culottes pour femme LA BOBETTE, qui revendique le made in France allié à la seconde fierté nationale : l’art.

Née dans l’imagination de Pauline Guyau et Julia Jais, deux amies qui se sont rencontrées à Montréal lors de leurs études, en art pour l’une et en management pour l’autre, et dont la passion commune des Bobettes, culottes en canadien, les pousse lors de leur retour en France à se lancer dans un projet commun : les culottes artistiques françaises.

Culottes_La_Bobette

Un modèle unique en coton élasthanne, qui devient un réel support d’expression, puisque cinq artistes viennent y apposer leurs motifs pour la première collection.

On y retrouve les dessins de Cécile Fleuriet pour le modèle Mandala, très influencé par l’imagerie du mouvement psychédélique et de l’Art Nouveau, de Noémie Cedille pour l’Inattendu, spécialisée dans les compositions graphiques naïves, poétiques et abstraites à la frontière du réel et de l’imaginaire, de Flore Kunst pour T.VO.D adepte du travail sur les collages, de Sarah Vieille pour Rues de Paris amoureuse du découpage et dont notre capitale est l’inspiration principale et enfin de Vanessa Grunbaum pour Swimming Pool qui aime mélanger la forme enfantine à celle de l’érotisme.

Culotte_La_Bobette_L_INATTENDU

Commercialisées en 3 tailles (S,M,L) à 35 euros, leur prix est justifié par une fabrication en Dordogne et une impression dans les ateliers spécialisés de Saint-Denis en Région Parisienne.12% du prix de fabrication est reversé directement à l’artiste, permettant à la fois d’encourager et de faire la promotion de nouveaux talents.

La collection est disponible uniquement sur www.labobette.com

 

L’homme a lui aussi droit à ses sous-vêtements Made in France au travers des collections de GARÇON FRANÇAIS qui depuis 2012 met l’accent sur des produits de haute qualité, sobres, simples et soignés dans le but de satisfaire le plus grand nombre. Stratégie payante puisqu’ aujourd’hui la marque commercialise 60 références avec 7 gammes de produits dans 38 pays et 30 revendeurs en France et en Outremer.

Depuis 2015, une ligne de maillot, slips et caleçons a vu le jour en 3 coloris dont l’emblématique est tricolore.

Slip_Garçon_Français

A l’exception du tissu des maillots de bain, fabriqué en Italie par Carvico, leader européen dans ce domaine, Garçon Français met un point d’honneur à fabriquer et assembler ses sous-vêtements au plus près de Troyes, siège de la marque et capitale de la maille. Cette production locale permet un coût de revient à 90% en France d’où une faible empreinte de carbone et la garantie des processus et produits respectueux de l’environnement.

Caleçon_Garçon_Français

Dans sa volonté de respecter la nature et l’humain, elle utilise un tissu pour ses maillots de bain composé de 78% de matières recyclées. Toutes les teintures, labélisées OEKO-TX (non cancérigènes et sans conséquence sur la santé) respectent les normes françaises et européennes, et les eaux usées sont recyclées en station d’épuration.

Maillot_de_bain_Garçon_Français

 

MAISON 1988 a vu le jour en 2014 sous l’impulsion de Myriam Mabsoute qui, à la fin de ses études de modélisme à la prestigieuse London College of fashion, a souhaité s’exprimer au travers de ses créations reflétant son parcours de voyageuse.

Bien plus qu’un made in France, ses tenues sont fabriquées en petites séries, made in Paris, dans son propre atelier dans des tissus, des matières et des inspirations ramenés comme des souvenirs de voyage. Le savoir-faire français est allié ici au métissage parisien qui caractérise tant notre société.

Maison_1988_Collection_PE_2016

 

CINABRE, créée fin 2011, s’est spécialisée dans l’accessoire de luxe pour homme, plus particulièrement les nœuds papillon, les cravates et les boutonnières. Elle propose également des foulards, des gants et des ceintures. Chaque pièce est fabriquée à la main dans son atelier de nœuds et de cravates dans le Loir-et-Cher avec ses propres tissus à motifs ou ceux d’étoffes vintage pour la réalisation de pièces uniques. Les boutonnières sont réalisées chez un fleuriste artificiel et plumassier parisien travaillant à la main depuis 1880.

Chaque pièce comporte le nom ou l’initial du client écrit à la main sur la griffe.

CINABRE_accessoires_de_cou_pour_Homme

L’été 2016 sera placé sous le signe du voyage avec deux destinations : la côte Atlantique française avec ses marinières chic et intemporelles, et la côte Pacifique américaine ultra colorée.

Cinabre_Collection_PE_2016

Première boutique parisienne Maison Cinabre au 20, rue d’Hauteville Paris 10

 

Pour un nœud papillon vraiment différent, GUSTAVE & CIE est la marque innovante avec un concept unique en métal. Découpé dans une feuille en acier, ces accessoires sont légers et résistants. Comme les autres noeuds, ils s’attachent devant en utilisant un dispositif exclusif et breveté. Un ruban noué astucieusement dans trois œillets permet de varier les tissus à l’infini.

Noeuds_Papillon _GUSTAVE-et-cie

Pour la création de ces pièces, les designers se sont associés avec pas moins de quatre entreprises françaises, situées en Bourgogne, intervenant dans les manipulations successives, découpe du métal, pliage, peinture et couture des tissus manufacturés, développant ainsi l’activité locale et une économie respectueuse des normes écologiques.

 

La Maison BONSAVOIR est avant tout une histoire de famille, celle d’un père Pierre Besson et son fils Thibault, qui ont unis leurs expériences et leurs compétences afin de les mettre au service de leur passion commune pour la création noble, le savoir-faire français et le cuir. La Maison voit le jour en 2012 avec des sacs à main dessinés et étudiés dans leur bureau de style et développés dans le bureau d’études de la manufacture du centre de la France. Chaque détail est passé au peigne fin pour garantir le meilleur rendu et la plus grande qualité dans des cuirs sélectionnés dans les meilleures tanneries.

Sacs_BONSAVOIR

Après avoir conquis les bras des élégantes, BONSAVOIR propose maintenant une ligne de portefeuilles pour homme, toujours fabriquée dans ses ateliers français dans des cuirs exotiques et dans une palette de couleurs allant des plus sobres aux plus fantaisistes, prouvant ainsi que modernité, excentricité et qualité vont de paire.

BONSAVOIR_Petite-Maroquinerie_Homme

 

La maroquinerie MASHA KEJA n’est pas inconnue des lecteurs de Fashion-Spider. Elle fait même partie des gros coups de cœur du site. D’origine russe, mannequin, elle ne s’est pas improvisée créatrice sur un coup de tête histoire de se trouver une reconversion ! Elle grandit entre les étoffes et les pinceaux et se forme aux Beaux-Arts. Lors de son changement de carrière, elle décide de se plonger dans l’univers de la maroquinerie et collabore avec de grandes marques comme Lancel et Christian Lacroix avant de créer sa marque éponyme en 2009.

Amoureuse de la qualité et du luxe, elle fait fabriquer ses créations en France, dans les ateliers reconnus par l’industrie du luxe pour leur savoir-faire exigeant avec des peaux issues des tanneries et des mégisseries les plus réputées en France et en Italie.

Jusqu’au-boutiste dans sa passion de l’exception, elle a revisité une technique du XVIème siècle : la cannetille, très prisée à l’époque napoléonienne, pour en faire son signe distinctif représentant une créature mythique, symbiose de l’aigle impérial et du papillon, symboles de pouvoir et de féminité. Cette broderie de fils de métal est entièrement réalisée à la main dans l’un des rares ateliers français qui perpétue ce savoir-faire.

Masha_Keja_AVA_Baby_taupe_cannetille_noir

A destination d’une clientèle mixte, ses créations sont déjà adoptées par les stars internationales qui participent ainsi au rayonnement du made in France à travers le monde.

Masha_Keja_Collection_Maroquinerie

Elle est distribuée en multimarques en France, au Japon, en Russie, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis et un espace entièrement dédié à ses créations vient de voir le jour au 10, rue de Jarente en plein cœur du Marais.

 

Dans un tout autre esprit, CUIR & TERRE fait partie des maroquiniers artisanaux français labélisés Made in Pays de Loire. Depuis leur première boutique à Guérande il y a plus de 30 ans, Anne et Lilian Bibard sont toujours convaincus par la noblesse de la matière et le savoir-faire artisanal. Qualité et authenticité sont les bases de la création et garantissent les produits par l’utilisation de cuirs sélectionnées exclusivement en Europe (France, Allemagne, Italie et Espagne), soumis à des normes environnementales strictes et certifiées sans Pcp-Pentachlorure ni colorant azoïque, deux composants dangereux pour la santé.

L’authenticité, l’intemporalité et l’épure hautement revendiquées sont les fondements de la création de chaque modèle, qui ont pour vocation de bien vieillir à vos côtés tels des compagnons de voyage loin des diktats de la mode.

Sacs_Terre_&_Mer

En outre, une sélection mixte est proposée au travers de sacs de voyage idéaux pour les week-ends ou de bagages à main pour les cabines d’avion.

 

Les histoires familiales font souvent la richesse de notre patrimoine artisanal et les lunettes TRACTION PRODUCTIONS en sont la preuve. Créée en 1872 par Edouard Gros, l’entreprise Jurassienne se spécialise initialement dans la fabrication d’ornements pour cheveux. Avec la mode des cheveux courts pour femme, la société se voit contrainte de changer d’activité à partir de 1930 et se lance dans la fabrication de lunettes. 50 ans plus tard, Thierry Gros reprend la direction de l’entreprise en souhaitant perpétuer la recherche, la qualité et surtout la modernité que les quatre générations successives ont érigées en marque de fabrique.

Pour marquer son passage, il décide en 1989 de créer sa propre marque de lunettes baptisée Traction Productions en référence à la « Traction Avenue » de Los Angeles, où se croisent les artistes les plus créatifs et les futurs grands noms de la production cinématographique.

Collection_Lunettes_Traction_Productions_PE_2016

Originales, ludiques et anticonformistes ses lunettes font partie aujourd’hui des indispensables des fashion addicts. Dernière nouveauté en date : les solaires aux verres ultra plats qui sont en passe de devenir les must-have de l’été.

 

Quoi de plus logique pour une marque de beachwear de compléter son offre avec une ligne de lunettes de soleil ! Après le succès du groupe avec les bijoux Hipanema et la ligne de vêtements et d’accessoires AMENAPIH, les deux créatrices de ces deux marques, Delphine Crech’riou et Jenny Collinet ont voulu collaborer avec le designer de renom Damien Fourgeaud.

Portrait_Amenapih_Eyewear_Jenny_Damien_Delphine

Une année a été nécessaire pour la mise au point de cette première collection luxueuse de fabrication française à la hauteur de ce trio créatif à destination d’une clientèle féminine de produits hors du commun.

Lancée en Mars 2016, ces lunettes de haute qualité, réalisées en acétate brillante et verres en iridium pop aux looks légèrement rétro, dont certains modèles sont agrémentés de bijoux ou de perles de couleurs, ont tout pour donner une envie irrésistible de soleil.

AMENAPIH_EYEWEAR_PE_2016

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *