Nina L’Eau, un nouveau conte de fée

By on 19/02/2013

L’histoire de Nina se raconte depuis 2006. En 2013, elle se poursuit avec Nina, L’eau, une eau fraîche portant la symbolique de ce moment où une jeune fille devient femme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la fraîcheur avec le néroli givré mais aussi la douceur et la féminité de la fleur de pommier, la volupté du gardénia et la rondeur du musc blanc. Une eau florale fruitée fraîche signée Olivier Cresp, maître parfumeur de Nina. Un nouvel opus pour la fragrance gourmande lové dans un flacon-pomme de verre givré rose tendre aux feuilles d’argent.

L’accord secret de Nina, L’Eau en VIDEO

« Mystérieuse et secrète… Un paradoxe de plus à un moment où la vie bascule… C’est alors un tourbillon fait de tentations, d’expériences jusqu’alors interdites, de murs escaladés et de baisers cueillis comme on cueille un fruit mûr. Et curieusement croquant. L’incertain ne l’est plus, le pas s’affirme, les peurs prennent de nouvelles formes. L’esquisse se fait dessin. Ce qui était hésitant devient assumé…. » explique Vincent Juillet.

La robe de Nina, une création sophistiquée
Un nude subtil, une mousseline de soie et une dentelle, une ligne fluide néo classique et 2 mètres de traîne vaporeuse. Si l’ultra-féminité était une robe, elle aurait la grâce et la délicatesse de cette pièce réalisée par l’Atelier parisien Nina Ricci. 15 modélistes, patronnières et couturières, 350 heures de savoir-faire ont donné naissance à la robe de Nina, depuis la première esquisse à l’assemblage final. Cette création porte en elle la marque de fabrique et les secrets de la Maison : voilé – dévoilé, rubans et drapés, flou et plissés. 

Nina, un monde de conte de fée
Un appartemen parisien. Murs immaculés, moulures et point de Hongrie, où les miroirs sont autant d’invitations à passer de l’autre côté. L’appartement, l’arbre, la pomme, le blanc. Si Nina reste fidèle à ses emblèmes, elle se fait plus sensuelle, mystérieuse et affranchie. Gracieuse et déterminée, une jeune fille en quête d’elle-même. Flirtant avec la magie et l’inattendu.

 

Eugenior Recuenco signe la 3ème campagne du parfum
Nina prend les traits de Frida Gustavsson. Métaphore vibrante du voyage intérieur, ce nouveau conte dévoile les dédales d’un labyrinthe de givre et d’argent, une robe couture, un ange gardien aux yeux perçants, un arbre majestueux.
Nina L’Eau. Eau de parfum 80 ml : 60 euros. 50 ml : 51 euros. 30 ml : 34 euros.

About Corinne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *