Nouveautés Haute Couture Printemps-été 2017

By on 29/01/2017

Grand rendez-vous incontournable de ce début d’année : la semaine de la haute couture parisienne. Elle vient de se terminer avec comme nouveauté l’attribution du label haute couture aux maisons Schiaparelli et Julien Fournié. Comme chaque nouvelle saison, cette fashion week apporte son lot de changements démontrant la vitalité du luxe extrême.

Schiaparelli_et_Julien_Fournie_Haute_Couture_PE_2017Modèles Schiaparelli et Julien Fournié haute couture printemps-été 2017

Cette double arrivée porte à 22 le nombre de maisons avec celles d’Adeline André, Alexandre Vauthier, Alexis Mabille, Chanel, Christian Dior, Franck Sorbier, Giambattista Valli, Givenchy, Jean Paul Gaultier, Maison Margiela, Maurizio Galante, Stéphane Rolland et Yiqing Yin pour la France et Atelier Versace, Elie Saab, Giorgio Armani Privé, Valentino, Viktor & Rolf, Fendi et Azzedine Alaïa, membres correspondants étrangers à pouvoir étiqueter leurs créations avec le précieux titre haute couture.

Seuls Adeline André, Maurizio Galanté et Yiqing Yin, qui a mis son activité en suspens, n’ont pas défilé cette saison. Quant à Atelier Versace, Givenchy et Stéphane Rolland, ils ont préféré aux shows les rendez-vous privés permettant ainsi aux journalistes et aux clientes de découvrir le travail des créateurs et de leurs ateliers en toute intimité.

Si Givenchy a abandonné les défilés haute couture depuis déjà plusieurs années, c’est pour Atelier Versace une réelle envie de repositionner sa ligne élitiste à sa juste place, en la rendant plus confidentielle et en donnant la priorité aux clientes qui souhaitent des robes uniques et par conséquent beaucoup moins médiatisées. Pour cela, quelques pièces leur sont réservées en exclusivité et ne seront ni shootées par des magazines, ni portées par des people lors de grands événements.

Donatella Versace a souhaité revenir aux sources de la maison et par conséquent la mise en valeur des formes avec des lignes soulignant le corps et l’utilisation de matières précieuses et de plusieurs techniques couture, permettant une mise en beauté de celles qui enfilent ces pièces d’exception. Quelles soient longues ou courtes toutes les robes sont réalisées dans le respect de la couture et sont un véritable hommage à Gianni Versace et aux savoir-faire des ateliers maison.

Atelier_Versace_haute_Couture_SS2017

Atelier_Versace_HC_SS2017

Stéphane Rolland aime parer les femmes de tenues sculpturales qui ont fait la référence de son nom. Son travail « d’architecte corporel » prend une nouvelle fois tout son sens à la découverte de ses nouvelles propositions. Qu’elles soulignent le corps ou le place au centre de formes monumentales, la femme reste au coeur de la création pour la sublimer. Noir, blanc souligné de feuilles d’or et rouge, la palette coloristique restreinte accentue encore plus la théâtralité des pièces tout en magnifiant la beauté de la femme idéale du couturier, prenant vie sous les traits de la Top Modèle espagnole Nieves Alvarez, muse et amie de Stéphane Rolland.

Stephane_Rolland_Haute_Couture_SS_2017

Stephane_Rolland_HC_SS_2017

Schiaparelli, créée dans les années 30 par Elsa Schiaparelli, a été considérée comme une des maisons les plus avant-gardistes de son époque. Grande rivale de Gabrielle Chanel, cette italienne installée à Paris s’est tout de suite fait remarquer par des créations excentriques inspirées par le surréalisme et ses amis artistes dont elle aime s’entourer comme Cocteau ou Dali. A la disparition de la créatrice en 1973, la griffe entre dans un profond sommeil jusqu’à son rachat en 2007 par Diego Della Valle.

Il faudra attendre Juillet 2013 pour la voir de nouveau sur les podiums au travers de la collection unique de Christian Lacroix, puis de celles de Marco Zanini, qui lui succède en septembre 2013 jusqu’à fin 2014.

S’ensuit la nomination de Bertrand Guyon qui, comme responsable du style haute couture et prêt-à-porter, réinvente de saison en saison le style maison tout en y ajoutant sa touche personnelle et en redonnant vie à l’hôtel historique du 21, place Vendôme jusqu’à porter aujourd’hui ce nom mythique à sa place initiale dans le saint des saints des maisons de luxe.

Bertrand_Guyon_Maison_SchiaparelliBertrand Guyon

Pour cette saison, Bertrand Guyon a imaginé une silhouette hyper féminine, colorée, élégante et sexy tout en rendant hommage aux détails emblématiques maison comme le homard, les cœurs, les cadenas…

Schiaparelli_HC_SS17

Schiaparelli_HC_SS_2017

Julien Fournié, diplômé de l’École de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne en 2000, après avoir été le dernier directeur artistique de la maison Torrente Haute Couture jusqu’en 2004 et responsable du style de Ramosport, se consacre à sa marque éponyme depuis 2009. Grand Prix de la Ville de Paris en 2010, il entre comme « Membre Invité » au calendrier des défilés haute couture en janvier 2011. Depuis sa première collection sous son nom, il allie tradition du savoir-faire couture à celui de l’innovation technique, notamment en développant les outils 3D du futur grâce à son partenariat avec Dassault Systèmes, société européenne avec laquelle il a co-fondé le Fashion Lab depuis 2011.

Julien_Fournie_photo_Rasmus_MogensenJulien Fournié

Intitulée « Première Cinétique », sa nouvelle collection est estivale, colorée et beaucoup plus légère qu’à l’accoutumée. Tel un prêt-à-porter, ce premier show sous le label haute couture se veut facile à porter en toutes circonstances en imaginant des tenues mettant le corps en avant allant d’ensembles brassières ou micro shorts à des robes du soir laissant la femme libre de ses mouvements.

Julien_Fournié_HC_PE_2017

Julien_Fournie_HC_SS_2017

Les deux défilés les plus attendus ont été sans conteste ceux de Valentino dévoilant le travail en solo de Pierpaolo Picciolo et celui de Maria Grazia Chiuri pour Christian Dior.

Pour la maison italienne, les silhouettes longilignes sont à l’honneur dans des couleurs douces et poudrées à l’exception du rouge, sa couleur fétiche et puisent leur source dans la mythologie Grecque. Chaque modèle porte un nom de Dieu ou de déesse.

VALENTINO_HC_PE_2017

Valentino_HC_SS_2017

La végétation reste le point central du décor pour Christian Dior, qui a accueilli ses invités dans un jardin où les mannequins ont déambulé dans un labyrinthe végétal sous un arbre magique laissant pendre des cartes de tarot, en hommage à la superstition légendaire du fondateur. Cette collection haute couture rompt totalement avec le style auquel nous avait habitués la maison dernièrement. La créatrice multiplie les références à Monsieur Dior, dont le nom fête cette année ses 70 ans, tout en y apportant sa touche personnelle et surtout en ramenant féminité et romantisme, notions oubliées depuis l’arrivée de Raf Simons.

Christian_Dior_HC_SS_2017

Christian_Dior_HC_SS_17

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *