Paris à l’heure de la mode Chinoise

By on 29/03/2012

Cette fashion week hiver 2012/2013 a d’ailleurs bien semblé être son année au travers trois grands évènements. Depuis quelques années la Chine commence à pointer le bout de son nez  sur le marché de la mode.

Tout d’abord, la soirée « China in Paris » à la Maison France Amérique, organisée depuis 2 ans par Christine Zaho  en partenariat avec la fédération française de la couture et du prêt-à-porter. Son but est de faire découvrir  une demi-douzaine de créateurs chinois à la  presse française, aux investisseurs et aux acheteurs.

 Soirée china in paris

Ensuite, K11, marque internationale de concepts stores lifestyle dédiés à la mode, à l’art et au luxe. Chow Tai Fook, grand joaillier et supporter clé de cet événement ainsi que des artistes chinois  renommés, le couple de danseur Yin Fang, le musicien compositeur contemporain Thomas Goguelin, l’artiste graphique peintre et photographe Li Shun et le Dj Mimi XU, ont accueilli, durant toute une journée et au cours d’une grande soirée, de nombreux invités au Pavillon Vendôme lors d’une exposition consacrée à l’Art chinois : « Légèreté de l’Etre »

K11 est la première marque à proposer des concepts stores, où se mêlent l’art, les hommes et la nature, ayant pour but de consommer intelligemment en démocratisant l’art en le sortant des musées et des galeries.

K11

Pour cette première présentation à Paris, K11 a mit en lumière une sélection d’artistes 100% chinois , où les convives ont pu découvrir : 2 créateurs de mode et un joaillier :

– Xiao Yu, styliste incontournable qui redéfinit sans cesse le temps et la philosophie chinoise au travers de ses créations. Elle est à l’initiative d’un concept en trois dimensions qui est sa manière de donner corps à son imagination.

créations de : Xiao Yu et de Huishan Zhang Xiao Yu                                                                    Huishan Zhang

– Huishan Zhang, élu designer chinois de l’Année par le magazine Numéro Chine, qui se passionne pour la liaison entre tradition et modernité occidentale et l’esthétique orientale.

Chow Tai Fook Jewellery, premier joaillier de Chine, fort de 80 bannées d’expérience et sachant allier design d’exception et finesse de la joaillerie, est l’un des plus connus dans ce domaine en Chine, avec plus de 1500 points de vente et plus de 60 franchises à travers le pays. Les pièces présentées ici ont été inspirées par la Terre, La Galaxie et le Soleil.

Chow Tai Fook JewelleryChow Tai Fook Jewellery

Enfin, dernier grand événement et non des moindres qui a clôturer cette fashion-week ce 6 Mars 2012 : la « Shanghai loves Paris night »où devant plus de 600 invités, l’équipe du ELLE Chine a annoncé le nouvel essor du magazine, lancé en 1988, passant au statut de bimensuel à partir de Mars 2012.

Le ELLE Chinois est aujourd’hui le premier magazine de mode international en Chine avec 1,3 million de lectrices et, depuis 2008, numéro 1 en part de marché publicitaire parmi les itres haut de gamme.

Soirée ELLE CHINE Paris 2012

Avec cette double publication mensuelle, le ELLE assure ainsi 2 fois plus de parutions en répondant  à une demande de plus en plus grandissante de femmes urbaines chinoises. Selon le rapport World Luxury Association de Janvier 2012, la Chine sera probablement le plus grand marché de produits de luxe en 2012 avec un chiffre d’affaire estimé à 14,6 milliards de dollars.

En devenant la première édition bimensuelle sur les  43 éditions internationales, ELLE montre également sa volonté d’embrasser l’innovation dans l’ère du multimédia avec le ELLECHINA.COM qui est aussi aujourd’hui, le principale portail féminins chinois avec 1.800.000 utilisateurs enregistrés, 680 000UV/jour et 10.000.000 PV/jour, sans oublier le ELLESHOP.COMCN, plateforme haut de gamme exclusive de e-commerce pour une expérience shopping en ligne unique.

Par son ouverture sur la Chine, le ELLE vient encore de prouver cette saison qu’il fait toujours partie des magazines N°1 dans l’univers de la femme non seulement français, mais également mondial.

ELLE Chine

Ce pays, encore décrié par certains pour ses contrefaçons, est entrain de vivre une des plus grandes mutations économiques en devenant un des acteurs principaux dans le monde du luxe en matière en matière d’achat et en tant que créateur.

Pour preuve de cette ouverture vers le pays du soleil levant, Didier Grumbach, président de la Fédération Française de la couture et du prêt-à-porter a invité, pour la première fois, une créatrice Shanghaïse à défiler à Paris.

defilé Masha Ma collection hiver 2012-2013 photo Shoji FujiiDefilé Masha Ma collection hiver 2012-2013 photo: Shoji Fujii

Masha Ma, diplômée de la Saint Martin’s School, défilant depuis 3 ans à la fashion week de Londres, souhaite, en s’installant à Paris, prouver qu’il y a un réel pouvoir créatif Chinois, et non uniquement un Made in China réservé à un pouvoir d’achat de masse.

Texte : Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *