Piaget restaure la roseraie Princesse Grace de Monaco

By on 09/07/2014

La maison Piaget a fait de la rose sa principale source d’inspiration ces dernières années. Elle est devenue l’emblème de ses collections de joaillerie et de haute joaillerie. En 2013, la maison a souhaité aller plus loin dans son hommage à la reine des fleurs, en lui dédiant une journée. La deuxième édition du Piaget Rose Day a été célèbré le 5 juin 2014 dans la boutique parisienne. Cet amour des roses, Piaget le partage avec une passionnée d’une autre époque, Joséphine Bonaparte, inspiration majeure de sa dernière collection de haute joaillerie “Rose Passion”. Joséphine “Rose”, de son vrai prénom, acquiert avec l’Empereur Napoléon Bonaparte le Château de Malmaison en 1799.

En 2012, en devenant mécène d’une des plus anciennes roseraies d’Europe, Piaget rend hommage à l’Impératrice qui a elle aussi œuvré pour la préservation des roses, en y faisant planter à l’époque plus de 250 espèces de roses. La maison Piaget a soutenu la restauration de la Roseraie Princesse Grace de Monaco, plantée en 1984 en l’honneur de l’épouse du Prince Rainier III et de sa passion pour cette fleur. LL.AA.SS le Prince et la Princesse de Monaco, de S.A.R la Princesse de Hanovre, Monsieur Piaget et Monsieur Philippe Léopold Metzger étaient présents pour l’inauguration en juin 2014. Une rose a été baptisée “Charlène” en l’honneur de S.A.R la Princesse de Monaco.

Baptême-de-la-rose-Stéphanie-par-le-Prince-Rainier-la-Princesse-Grace-et-la-Princesse-Stéphanie-dans-la-roseraie-du-Musée-National-en-1973

Baptême-de-la-rose-Stéphanie-par-le-Prince-Rainier-la-Princesse-Grace-et-la-Princesse-Stéphanie-dans-la-roseraie-du-Musée-National-en-1973

C’est en 1982, dans le cadre du Concours International de Roses Nouvelles de Genève, que la rose lauréate créée par la maison Meilland est baptisée « rose Yves Piaget ». Deux ans plus tard, elle obtient 3 distinctions : le Diplôme de Médaille d’Or, le Prix de la Ville de Genève et la Coupe du Parfum-Rose d’or…

Le Prince et le Princesse de Monaco et Monsieur Yves Piaget

Aujourd’hui, Piaget lui redonne sa splendeur originelle en se portant mécène du projet de rénovation conduit par le Musée national de Malmaison dans la perspective du bicentenaire de la mort de l’Impératrice en 2014. Celle que Napoléon rebaptise Joséphine, affiche une prédilection pour les roses. La collection qu’elle constitue à Malmaison devient une des plus belles et convoitées d’Europe par la diversité des variétés qui la composent, 250 en 1814. Le Musée de Malmaison va faire revivre cette collection qui présente, après 8 mois de travaux, 2.500 nouveaux rosiers pour mieux connaître l’oeuvre botanique de l’Impératrice.

Le parc du château de Malmaison: un lieu d’émerveillement

Situé à une quinzaine de kilomètres de Paris, ce château devient propriété de Napoléon et Joséphine Bonaparte en 1799. De 1800 à 1802, sous le Consulat, il devient, avec les Tuileries, le siège du gouvernement de la France. Joséphine n’a de cesse de faire du « Palais impérial de Malmaison » et, en particulier, de son parc un lieu d’émerveillement n’hésitant pas à offrir, à la grande variété de plantes, la compagnie d’animaux exotiques: cygnes noirs, autruches, zèbres, antilopes… L’Empereur divorce en 1809 et lui donne le domaine. Celui-ci restera la demeure privilégiée de Joséphine jusqu’à sa mort en 1814. Le château de Malmaison sera offert à l’Etat français par un donateur en 1904. Il fait partie aujourd’hui des Musées Nationaux français.
www.piaget.fr

About Corinne

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.