Sonia Rykiel, une femme, un style au service de la féminité

By on 04/09/2016

Le 25 Aout 2016, Sonia Rykiel, baptisée la Reine du Tricot, a tiré sa révérence à l’âge de 86 ans. Bien plus qu’une créatrice de mode, elle inventa un style reconnaissable au premier coup d’œil et se fit également remarquer comme écrivaine, gastronome et défenseur de la liberté et de l’émancipation de la condition féminine.

Sonia_Rykiel_photographiee_par_Sarah_MoonSonia Rykiel par Sarah Moon

Tout commence en 1954, quand âgée de 28 ans, elle tombe enceinte. Rien ne trouvant grâce à ses yeux pour s’habiller, elle décide alors de créer un pull-over confortable. Partant du principe que ce n’est pas à la femme de s’adapter à la mode mais l’inverse, elle imagine la « démode » créant ainsi un style sans précédent.

Elle connaît son premier grand succès en 1963 grâce à la couverture du ELLE avec un de ses fameux pulls porté par Françoise Hardy.

Femme de lettres et amoureuse de la culture, c’est à Saint-Germain-des-Prés, qu’elle choisit d’ouvrir sa première boutique, en plein Mai 1968, au 6 rue de Grenelle.

Sonia_Rykiel_PE_1970_photo_OMNIA_DIFFUSIONCollection 1970

C’est en 1972 qu’elle sera sacrée « Reine du Tricot » par le WWD, dénomination qui lui restera collée à la peau jusqu’aujourd’hui grâce à ses créations sans cesse renouvelées dans sa matière fétiche. Un des modèles le plus reconnaissable est incontestablement celui à rayures multicolores agrémenté de coutures apparentes.

Sonia_Rykiel_PE_1972_©_Sonia_RykielCollection 1972

En 1973, elle est élue vice-président de la chambre syndicale de la couture à la Fédération de la Couture, du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode.

Précurseur et toujours avec son ambition de révolutionner le vestiaire des femmes, elle dessine, en 1977, une panoplie de trois modèles pour le catalogue des 3 Suisses. Elle ouvrira ainsi la porte à de nombreux designers qui continuent aujourd’hui à collaborer avec les vépécistes.

Elle étend en 1978, son univers à celui des parfums avec sa première effluve : 7e sens.

C’est en 1983 qu’elle commence sa collaboration avec sa fille, Nathalie Rykiel, pour la création de la ligne Sonia Rykiel Enfant puis en 1989 de la ligne plus abordable « Inscription Rykiel », rebaptisée depuis 1999 « Sonia by Sonia Rykiel ».

Sonia_Rykiel_PE_1988_photo_Graziano_FerrariDéfilé printemps-été 1988

1990, après plus de 20 ans passés dans son quartier de prédilection, Sonia Rykiel décide d’y fonder sa maison. Elle choisit l’angle du 175, boulevard Saint-Germain et de la rue des Saints-Pères pour y regrouper un grand espace de ventes et ses bureaux. Devenue une adresse mythique, la boutique invente un nouveau genre en y proposant, en plus de ses créations, des livres qu’elle expose en vitrine. Elle s’impose ainsi comme une des figures incontournables de la vie artistique et intellectuelle du quartier.

Flagship_store_Sonia_Rykiel-St_Germain_des_Pres_Paris

Sonia_Rykiel_PE_1990_©_Sonia_RykielCollection printemps-été 1990

Cette même année, la ligne Rykiel Homme, installée en face du flagshipstore au 194 boulevard Saint Germain, voit le jour. Jugée moins rentable que les lignes femme et enfant, elle sera fermée en 2008.

1991, création de la ligne de cosmétiques sous le dénomination « Sonia Rykiel Parfum Beauté », puis les accessoires avec « Sonia Rykiel Accessoires » et « Sonia Rykiel Chaussures ».

En 1993, la marque est l’invité d’honneur du Fashion Council du Japon et défile au Spiral Hall de Tokyo.

1995, Nathalie Rykiel prend la direction artistique de la maison. Elle lance en 2000 « Modern Vintage / Sonia Rykiel » proposant tous les classiques depuis la création de la marque. Son plus grand coup médiatique restera l’introduction en 2002 du concept « Rykiel Woman » avec une gamme de sex-toys vendue dans les boutiques de la marque. Elle reste ainsi fidèle à la philosophie d’une maison où la femme se doit d’être libre de son corps.

Sonia_Rykiel_ PE_1995_ photo_Graziano_FerrariCollection printemps-été 1995

2001, Sonia Rykiel est promue au grade de Commandeur de l’Ordre National du Mérite par Laurent Fabius, alors ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie.

2004 Lancement de « Sonia Rykiel Lingerie ».

2005, pour répondre au phénomène de mode grandissant du bien-être, « Rykiel Karma Body & Soul » voit le jour pour se dépenser et se détendre en toute élégance.

Sonia_Rykiel_PE_2005_photo Frederique_DumoulinCollection printemps-été 2005

2007, Sonia Rykiel passe officiellement le flambeau à sa fille en la nommant présidente de la marque tout en restant présente.
2008, au cours de la Paris Fashion Week, elle organise une soirée mémorable, dans le parc de Saint-Cloud avec le tout Paris pour fêter les 40 ans de la Maison. En plus du défilé réunissant les pièces iconiques, des stylistes de renom comme Jean Paul Gaultier, Jean-Charles de Castelbajac, Christian Lacroix, Karl Lagerfeld,… imaginent des tenues faisant rappel à son style et son image, comme le plus bel hommage rendu par la profession.

A cette occasion, sa griffe et ses créations sont mises à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs dans une exposition baptisée « Sonia Rykiel, Exhibition » (du 20.11.2008 au 20.04.2009)

Cette même année, le flagship du 175 boulevard Saint-Germain se refait une beauté et augmente sa superficie de vente à 55Om2 devenant la plus grande boutique de la marque.

Le 14 juillet 2008, Sonia Rykiel est promue Commandeur de l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

Fin 2009, c’est à son tour de collaborer avec H&M pour une collection capsule de lingerie. Suite à ce succès, elle récidive quelques mois plus tard en 2010 avec une ligne complète de prêt-à-porter et d’accessoires mettant à l’honneur les célèbres rayures, qui est lancée en grande pompe au Grand Palais.

En 2012, alors que la maison fait partie des dernières à encore être familiales, Nathalie Rykiel décide de s’adosser au groupe hongkongais First Heritage Brands. Elle quitte ses fonctions exécutives pour devenir vice-présidente du nouveau conseil d’administration. Le style est  alors confié à Geraldo da Conceicao qui, malheureusement, ne s’est pas révélé à la hauteur.

Cette même année, le ministre de la Culture, Frédéric Mitterand, décerne à Sonia Rykiel les insignes de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres. Elle reçoit également la grande médaille de vermeil de la Ville de Paris.

2014 : reprise de la direction artistique par Julie de Libran qui, dès la première collection, redonne ses lettres de noblesses au style Sonia Rykiel dont elle comprend immédiatement les codes.

Pour la présentation des collections Printemps-été 2015, Julie de Libran fait appel à l’éditeur Thomas Lenthal et l’artiste André Saraîva pour repenser le flagship store de Saint-Germain-des-Prés en le transformant en boutique-bibliothèque comme un hommage ultime à l’esprit de la grande dame.

Pop_up_store_Sonia-Rykiel-St_Germain-des-Pres

2016, démission de Nathalie Rykiel de ses fonctions tout en y restant consultante.

Sonia_Rykiel_par_Julie_de_Libran_AH_2016-17Collection automne-hiver 2016-17 par Julie de Libran

Parallèlement à ses activités de créatrice de mode, Sonia Rykiel exerce ses talents de décoratrice d’intérieur à l‘hôtel de Crillon en 1972 et au Lutecia en 1985. Elle imagine également, en 2000, les costumes de scène du spectacle les 10 commandements d’Elie Chouraqui. Lectrice inconditionnelle, elle s’est également essayée à l’écriture avec notamment « Casanova était une femme », correspondance entre Sonia Rykiel et Régine Deforges, illustrée par Claire Brétécher, Édition Calmann-Levy (2005), Sonia Rykiel, dictionnaire déglingué, Sonia Rykiel, Flammarion (2011),….

Atteinte de la maladie de Parkinson depuis la fin des années 1990, elle aborde ce sujet pour la première fois en 2012 dans un livre « N’oubliez pas que je joue », écrit en collaboration avec la journaliste Judith Perrignon chez L’Iconoclaste.

Si chaque maison à sa personnalité propre, celle de Sonia Rykiel possède celle de sa créatrice. Elle est à jamais présente par son image personnelle dont elle s’amusait à parer les mannequins lors de ses shows, en les transformant en véritables clones, et où l’ambiance dénotait des autres par une bonne humeur et une joie de vivre et il est bon de garder cette fraîcheur et cette légèreté qui ont fait de son style une mode à part entière.

Sonia_Rykiel_PE_2008_©_Sonia_RykielCollection printemps-été 2008

 

Sonia Rykiel : 25 Mai 1930 / 25 Aout 2016.

Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *