Un avant goût d’été 2013

By on 07/10/2012

La fashion week parisienne printemps-été 2013 vient de fermer ses portes et nous a  apporté un peu de soleil en ce début d’Automne. Au cours d’une semaine très chargée en défilés, nous avons pu noter au travers des 92 officiels (normalement 93 mais la collection de Hakan a été volée au cours de son transport) plusieurs tendances à suivre impérativement pour la belle saison par la femme à la pointe de la mode.

 

Le retour du long est incontournable. Les mini -jupes ne disparaissent pas complètements, mais sont devancées par un large choix de robes ou de jupes allant jusqu’aux chevilles.

ALEXIS MABILLE, GIVENCHY, JOHN GALLIANO, KENZOALEXIS MABILLE, GIVENCHY, JOHN GALLIANO, KENZO

Le long s’est imposé avec le grand retour de la brassière pour un look 80, riviéra ou romantico-hippy, le pantalon et la jupe longue se portant avec la taille apparente.

BALMAIN, HAIDER ACKERMANN, KENZO, GUY LAROCHEBALMAIN, HAIDER ACKERMANN, KENZO, GUY LAROCHE

Les imprimés, qui ont fait une entrée en force pour l’hiver, continuent leur ascension en se positionnant sur les tailleurs, les robes, les chemises et se portent de préférence en total look.

FELIPPE OLIVEIRA BAPTISTA, GUY LAROCHE, JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC, CARVENFELIPPE OLIVEIRA BAPTISTA, GUY LAROCHE, JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC, CARVEN

Tout comme les défilés de New York, Paris confirme le retour des imprimés graphiques.

BALMAIN, CACHAREL, HERMES, ISSEY MIYAKEBALMAIN, CACHAREL, HERMES, ISSEY MIYAKE

Coté couleurs, le noir est toujours aussi présent, tout comme le blanc qui est le symbole de l’été par excellence. Les pastels ne sont pas pour autant oubliés, comme les roses, les nudes, et les couleurs plus franches tels le rouge, le bleu, le turquoise, le jaune, l’orange.

CARVEN, ANNE-VALERIE HASH, GIVENCHY, GUY LAROCHECARVEN, ANNE-VALERIE HASH, GIVENCHY, GUY LAROCHE

La dentelle hyper féminine confirme sa présence en prêt-à-porter pour un look rétro chic,vintage.

CARVEN, GIAMBATTISTA VALLI, LOEWE, VALENTINOCARVEN, GIAMBATTISTA VALLI, LOEWE, VALENTINO

Les Années 60/70/80 font également partie des grandes inspirations du moment.

OLYMPIA LE TAN, ANDREW GN, BALMAIN, TSUMORI CHISATOOLYMPIA LE TAN, ANDREW GN, BALMAIN, TSUMORI CHISATO

En ce qui concerne les défilés les plus attendus, Saint-Laurent par Hedi Slimane en était le principal. Après avoir révolutionné la mode chez Dior Homme, il réussit son pari aujourd’hui, avec une collection où tous les codes d’Yves Saint-Laurent sont au rendez-vous, magistralement revisités pour devenir les nouveaux indispensables. Son style reconnaissable entre tous, avec ses silhouettes slim fera à coup sûr un grand retour sur les podiums des prochaines fashion-weeks à travers le monde.

SAINT-LAURENT PRINTEMPS-ETE 2013

Le premier prêt-à-porter Raf Simons pour Dior annonce un changement radical dans le style. Ici pas de show, mais un défilé avec des vêtements portables, minimalistes qui puisent leurs inspirations dans les archives de la Maison avec l’éternelle veste Bar. Quant à ses robes drapées aux décolletés peu seyants et aux coupes surprenantes, elles sont plus Raf Simons que Dior. Une chose est sûr la femme Dior devra s’habituer à une nouvelle silhouette !

CHRISTIAN DIOR PRINTEMPS-ETE 2013

Léonard: après le départ de Maxime Simoens, à la suite de sa première collection pour cette célèbre maison aux imprimés pour l’hiver 2012-2013, Monsieur Tribouillard fait appel au discret Raffaele Borriello, créateur de la marque Requiem, qui respecte ici les codes maison. L’imprimé est à l’honneur, mais revisité par des coupes modernes, sexy et féminines, pour une femme forte qui s’assume et qui aime qu’on la remarque. A noter, le « Bambou  print », un imprimé de 1973 qui fait son grand retour comme invité d’honneur de cette collection.

LEONARD PRINTEMPS-ETE 2013

Antony Vaccarello, jeune prodige de la nouvelle génération, s’est rapidement fait un nom dans le paysage de la mode. Ses défilés sont de vrais odes aux femmes de caractère, dominatrices, sexy qui s’assument. Pour les plus anciens ses shows font penser à ceux de Montana, Mugler, Jeremy Scott ou plus récemment d’Alexandre Vauthier, des créateurs qui savent sublimer la femme et la rendre inaccessible.

ANTHONY VACCARELLO PRINTEMPS-ETE 2013

Paco Rabanne, comme je vous l’avais annoncé il y a quelques mois, a présenté son été sous la houlette de la jeune Lydia Maurer, qui a ré-interprété l’esprit Rabanne avec le cuir, les perforés, le métal, les perles, les chaussures spartiates en métal et plastique en apportant une touche plus sexy. La femme Paco Rabanne n’est plus futuriste, elle vit, elle bouge, elle est bien dans son temps. A coup sûr, cette collection trouvera son public dans les jet setteuses amoureuses des night clubs.

PACO RABANNE PRINTEMPS-ETE 2013

Chloé, créée il y a 60 ans par Gaby Aghion, a connu de nombreux directeurs artistiques de talent, tels : Martine Sitbon, Karl Lagerfeld, Stella Mac Cartney, Phoebe Philo afin de faire vivre l’esprit Maison imposé par sa fondatrice : une élégance décontractée, qui s’était perdue depuis quelques temps.  La nouvelle designer arrivée en 2011, Claire Waight Keller, renoue avec l’esprit frais de la Maison aux tonalités estivales. Les robes et les ensembles sont faits pour des filles jeunes romantiques qui affectionnent les superpositions et les drapés.

CHLOE PRINTEMPS-ETE 2013

Chanel se la joue écolo avec un décor d’éoliennes rappelant les nouveaux paysages bordant les autoroutes et un catwalk  en panneaux solaires pour une collection très Chanel, où Karl Lagerfeld continue son exploration des épaules rondes et des manches ¾ pour des vestes courtes. A noter le célèbre canotier de coco Chanel, revisité en plexi, et le maxi sac matelassé.

CHANEL PRINTEMPS-ETE 2013

Louis Vuitton frappe fort, une fois de plus, dans sa mise en scène avec 4 escalators en métal pour une collection très inspirée des sixties, graphique, géométrique,  étrangement dans la lignée de la propre collection de Marc Jacobs pour sa marque éponyme. Au moins, on ne pourra pas dire que le créateur n’a pas de suite dans les idées…

LOUIS VUITTON PRINTEMPS-ETE 2013

Alexander Mc Queen, sous la houlette de Sarah Burton, continue l’œuvre de son créateur avec maestria. Ici la mode est élevée au rang d’œuvre d’art qui ne demande qu’à être portée dans la rue par des femmes élégantes et affirmées. La cliente, qui aimait Galliano, pourra se retrouver ici dans ce style théâtral, mais néanmoins portable.

ALEXANDER Mc QUEEN PRINTEMPS-ETE 2013

Jean-Paul Gaultier n’a pas failli, cette année encore, à mettre la salle en feu avec un show digne de ce nom dans une ambiance studio 54, avec comme inspiration toutes les grandes icônes de la chanson de Grace Jones à Annie Lennox, en passant par Mylène Farmer, Abba, Madona, Shadé, David Bowie et en clôturant avec la star des années Disco Amanda Lear, toujours au top . Quant à la collection, elle est superbe, pas forcément dans les tendances, mais qu’importe à quoi servent-elles quand le vêtement est beau ! Ici on sent la perfection de la coupe et la maîtrise des ateliers d’une Maison de Couture.

JEAN-PAUL GAULTIER PRINTEMPS-ETE 2013

Pascal Millet, qui s’était fait connaitre en tant que directeur artistique de la Maison Carven, a défilé pour la première fois sous son nom. Il continue son travail sur la garde-robe d’une femme citadine, qui voyage au travers le monde en s’inspirant de ce quelle découvre pour faire évoluer son apparence. Elle  aime la mode tout en restant classique dans ses choix, en appréciant les bonnes coupes et les luxueuses matières.

PASCAL MILLET PRINTEMPS-ETE 2013

Elie Saab, qui clôture cette semaine, donne de plus en plus la part belle au jour avec des robes, des tailleurs de couleurs et des sacs à main coordonnés pour des femmes actives. Le soir n’est pas pour autant oublié avec des robes de cocktail en dentelles colorées et des fourreaux dont il maîtrise les coupes à l’extrême.

ELIE SAAB PRINTEMPS-ETE 2013

Texte : Frédéric Blanc

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *