Exposition Dalida à Galliera

By on 27/04/2017

Star de la chanson française, Dalida est devenue une icône de mode. Habillée par les plus grands couturiers, son image restera à jamais gravée comme une élégante incontestée et, 30 ans après sa mort, sa garde-robe fait son entrée au Musée de la mode de la Ville de Paris, le Palais Galliera.

 

Née en 1933 en Egypte, Iolanda Cristina Gigliotti est issue d’une famille italienne installée au Caire. Elle est élue Miss Egypte en 1954, et tourne dans quelques films au Caire avant de s’installer en France à l’âge de 21 ans dans l’espoir de faire carrière dans le cinéma. Devant son inexpérience et les refus, elle se dirige vers le cabaret sous le pseudonyme de « Dalila », qu’elle change par la suite en Dalida. Bruno Coquatrix la remarque dans deux restaurants-Cabarets parisiens, la Villa d’Estre et au Drap d’or, et lui demande de participer à un concours pour amateurs, «  Les Numéros 1 de demain », organisé à l’Olympia le 9 avril 1956. C’est là qu’elle rencontre le producteur Eddie Barclay et Lucien Morisse, directeur des programmes d’Europe 1 et que sa vie bascule, tout les deux décidant de prendre sa carrière de chanteuse en main. Après seulement deux titres au succès mitigés, c’est avec Bambino, qui se vend à un demi million d’exemplaires, qu’elle atteint le sommet des hits parades pour y rester jusqu’à la fin de sa vie.

C’est dans une robe bustier rouge façon Hollywood dessinée par Jean Dessès, qu’elle fait un tabac à Bobino avec Bambino. Par la suite, tout au long de sa carrière, elle enchaîne les succès tout en arborant les plus belles créations des couturiers et des designers les plus en vue.

Expo_dalida_Robe_Jean_DessesRobe Jean Dessès 1958

Amoureuse de la mode, elle a tout osé, tout porté, des robes new-look des années 50 griffées Jacques Estérel, les robes chasubles de Pierre Balmain durant les seventies, ultra chic et glamour en Loris Azzaro, flamboyante en costumes paillettes et disco par Michel Fresnay dans les années 80, classique et indémodable en Yves Saint Laurent Rive Gauche sans oublier les créations en cuir de Jean-Claude Jitrois.

Dalida_expo_Palais_Galliera_2017_©_Olesya_Okuneva

Expo_Dalida_Palais_Galliera_2017_tenues_de_scene_©_Olesya_Okuneva

Expo_Dalida_Palais_Galliera_2017_Années_70_©_Olesya_Okuneva

Expo_Dalida_Palais_Galliera_2017_robes_blanches_©_Olesya_Okuneva

Expo_Dalida_Palais_Galliera_2017_Tenue_de_Scene_Michel_Fresnay_1980_©_Olesya_OkunevaEnsemble cape et body de Michel Fresnay 1980

Dalida_expo_Palais_Galliera_tenues_de_Scene_©_Olesya_Okuneva

Dalida_expo_Palais_Galliera_2017_tenues_de_Scene_©_Olesya_Okuneva

Dalida_expo_Palais_Galliera_2017_Tenues_Jitrois_©_Olesya_OkunevaEnsembles en cuir Jean-Claude Jitrois

Grâce à une donation des tenues de Dalida, faite par son frère Orlando, le Palais Galliera lui dédie une grande exposition avec sa garde-robe qui a suivi les évolutions de la mode et aussi le reflet de son évolution artistique. Au fur et à mesure de sa carrière, elle interprète un répertoire d’auteurs révélant sa sensibilité et plus encore sa fragilité. Les rêves de la jeune fille du Caire qui voulait devenir une star de cinéma se réalisent offrant sa beauté aux grands écrans des salles obscures. Ainsi, si l’exposition commence par sa célèbre robe rouge de Bambino, elle se termine par la salle carrée projetant le visiteur dans l’univers du cinéma avec costumes et extraits de sa filmographie.

Expo_Dalida_Palais_Galliera_2017_tenues_de_films_©_Olesya_Okuneva

Expo_Dalida_Palais_Galliera_2017_tenues_de_films_©_Olesya_Okuneva

Expo_Dalida_Palais_Galliera_2017_costumes_de_films_©_Olesya_OkunevaCostumes de films

Exposition Dalida : une garde-robe de la ville à la scène du 27 avril au 13 mai 2017

Palais Galliera : 10, Avenue Pierre 1er de Serbie Paris 16

Du mardi au dimanche de 10h à 21h

Nocturne le jeudi jusqu’à 21h

Fermé le lundi et certains jours fériés

Plus d’infos sur le www.palaisgalliera.paris.fr

Texte: Frédéric Blanc / Photos: Olesya Okuneva

About Fred

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *