La Savonnerie Marius Fabre fête ses 115 ans

By on 14/05/2015

En 2015, la savonnerie Marius Fabre, spécialisée dans la fabrication de savon de Marseille et de savon noir, célèbre 115 ans de savoir-faire les 30 &  31 mai. Au menu : visite des ateliers de fabrication, spectacle de bulles géantes, manège écolo, pyramides de savons, ateliers et animations (création d’emporte-pièces, chamboule-tout…). 

Savonnerie Marius Fabre : chaudron en ébullition @J.-F LEPAGE

Savonnerie Marius Fabre : chaudron en ébullition @J.-F LEPAGE

Détentrice d’un savoir-faire transmis de génération en génération, la savonnerie est dirigée depuis 2010 par les arrières petites filles de Marius, qui perpétuent la tradition familiale tout en étant très actives pour la promotion et la reconnaissance du vrai savon de Marseille fabriqué selon le procédé marseillais. Les locaux de production actuels datent de la fin du XIXe siècle. La fabrication du savon de Marseille repose sur un procédé fixé au XVIIe siècle. Le terme savon de Marseille correspond à une méthode qui ne peut s’élaborer que dans des chaudrons à ciel ouvert. Fabriqué à base d’huiles végétales (notamment l’huile d’olive), le savon est cuit pendant plusieurs jours. Ce procédé garantit un savon Extra Pur et de qualité.

Estampillage à la main du savon Marius Fabre @ AgenceCamon 2012

Estampillage à la main du savon Marius Fabre @ AgenceCamon 2012

Du cube vert à la savonnette parfumée, du savon noir de hamman au savon noir d’entretien, le savon Marius Fabre se décline à l’infini. En 2015, l’aventure continue avec pour projets de développer le tourisme industriel, d’accueillir plus largement les familles & scolaires, de diversifier les marchés, de défendre la création d’une Indication Géographique Protégée savon de Marseille.…

Portrait de Marius Fabre, créateur de la savonnerie en 1900 ®DR

Portrait de Marius Fabre, créateur de la savonnerie en 1900 ®DR

La savonnerie, une histoire de famille

1900, Marius Fabre, 22 ans, crée sa savonnerie au fond de son jardin à Salon de Provence. En 1914, et pendant toute la guerre, c’est son épouse Marie qui assure la marche de l’entreprise. La production est portée par l’essor du chemin de fer et la disponibilité des matières premières : huile d’olive du bassin méditerranéen et huiles de graines en provenance du port de Marseille, sel et soude de Camargue. En 1927, l’entreprise déménage dans les locaux actuels. La savonnerie de l’avenue Paul Bourret accueille les immenses chaudrons nécessaires à la saponification. En 1938, la deuxième génération prend la relève. Alors que la seconde guerre mondiale entraîne une pénurie de matières premières, les savonneries de la région produisent un savon national, avec 12% d’huile au lieu des 72% habituels. La savonnerie Marius Fabre diversifie ses débouchés puis rachète en 1960 « La Sainte Famille » marque réputée de savon de Marseille, donnant un second souffle à l’entreprise. En 1973, Henri le dernier fils de Marius prend les rênes de l’entreprise familiale. La 3e génération, en la personne de Marie-Hélène, la fille cadette d’Henri, aidée de son mari, Robert Bousquet, reprend le flambeau en 1987. Le retour au naturel, la prise de conscience des consommateurs, notamment étrangers, facilitent le développement des ventes à l’international. En 2010, les arrières petites filles de Marius, Julie et Marie, continuent l’aventure, entre défense d’un patrimoine et innovation.

Marie et Julie Bousquet-Fabre, arrières-petites-filles de Marius et directrices de l'entreprise@agencesagescommedesimages

Marie et Julie Bousquet-Fabre, arrières-petites-filles de Marius et directrices de l’entreprise@agencesagescommedesimages

La savonnerie s’est engagée dans des certifications et revendique son engagement à fabriquer un savon de Marseille authentique et de qualité. Les 4 dernières savonneries traditionnelles œuvrent pour la création d’une IGP.  La Savonnerie Marius Fabre détient le label entreprise du patrimoine vivant et le Label Origine France Garantie

Disposant des matières premières en abondance telles que l’huile d’olive, la soude et le sel de Camargue, la Provence devient dès le Moyen Âge la région de la savonnerie. En 1688, par l’édit de Colbert, Louis XIV institutionnalise le savon de Marseille, en fixant ses règles de fabrication : outre la cuisson dans de grandes chaudières, obligation est faite de n’utiliser comme huiles végétales que des huiles d’olive pures, proscrivant toute graisse animale.A la Savonnerie Marius Fabre, l’authentique savon de Marseille est fabriqué en chaudron, selon un procédé de saponification spécifique, appelé « procédé marseillais » ou cuisson dite « à grand feu », comprenant 5 étapes.

Coulée du savon Marius Fabre dans les mises ® G.Martin-Raget

Coulée du savon Marius Fabre dans les mises ® G.Martin-Raget

Musée du savon de Marseille Marius Fabre

Ce musée est le seul en France à retracer l’histoire du savon de Marseille. Au cœur d’une ancienne salle de séchage, il déroule les étapes et les secrets d’une fabrication artisanale. Véritable témoin de l’époque, la savonnerie Marius Fabre y expose ses outils, des estampilles, des tampons en bois gravé, les premières mouleuses à savon, d’anciens emballages, des pochoirs pour caisses d’expédition, des planches à laver… Tout un patrimoine familial réuni au sein d’un musée gratuit. www.marius-fabre.com

Traditionnel cube de savon de Marseille Marius Fabre @DR

Traditionnel cube de savon de Marseille Marius Fabre @DR

 

About Corinne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *